Faire un don
Vendanges à la Trinité des Monts © emmanuel.info

Vendanges à la Trinité des Monts © emmanuel.info

Vendanges à la Trinité-des-Monts le 18 septembre

Une tradition depuis 14 ans avec l’Occitanie

Les traditionnelles vendanges au domaine français de la Trinité-des-Monts, à Rome, auront lieu le 18 septembre 2018 à 16h15, a indiqué un communiqué de presse de l’ambassade de France près le Saint-Siège, ce 14 septembre.

Cette vigne plantée il y a quatorze ans et constituée de cépages de la région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, est un symbole des liens existant entre cette région et Rome, précise la note. A cette occasion, une délégation d’Occitanie (France), notamment du département de l’Aude et de Narbonne en particulier, viendra à Rome avec Carole Delga, présidente de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée.

La Trinité-des-Monts, qui appartient aux « Pieux Etablissements de la France à Rome et à Lorette », placés sous la tutelle de l’ambassade de France près le Saint-Siège, est un ensemble dominant la place d’Espagne, dans le centre historique de la Ville éternelle. Il est constitué d’une église, d’un couvent du XVIème siècle, d’une maison d’accueil et d’un groupe scolaire. L’Eglise de la Trinité-des-Monts est, comme Saint-Louis-des-Français, une des églises françaises de Rome.

L’église et le couvent ont été construits à la demande du roi Charles VIII, fils de Louis XI. Un terrain fut acheté en 1494, sur la colline du Pincio, pour saint François de Paule, fondateur de l’Ordre des Minimes. Le 21 février 1495, le pape Alexandre VI autorisait la construction du couvent et les travaux de l’église commencèrent en 1502.

En 1527, le domaine fut dévasté par les lansquenets de Charles Quint, mais, après les destructions, d’autres terrains furent achetés et, en 1550, la construction du couvent était achevée. Au début du XIXème siècle, l’Ordre des Minimes fut dispersé et, en 1828, la branche française des Minimes ayant disparu, le domaine fut confié, par un accord signé entre le Saint-Siège et la France, aux religieuses du Sacré Cœur, congrégation fondée en 1800 par sainte Madeleine-Sophie Barat. De 2006 à 2016, les Fraternités monastiques de Jérusalem en eurent la responsabilité, avant de passer le flambeau à la Communauté de l’Emmanuel.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel