Faire un don
Rais Bhuiyan, courtoisie de Sant'Egidio

Rais Bhuiyan, courtoisie de Sant'Egidio

Un musulman témoigne de son pardon après une attaque anti-musulmane

« Villes contre la Peine de Mort », en Balgique

À l’occasion de la journée internationale ‘Cities for Life – Villes contre la Peine de Mort’ le 30 novembre 2016, Rais Bhuiyan sera en Belgique, annonce la Communauté de Sant’Egidio qui publie ce témoignage.

Il a été victime de violence anti-musulmane, mais en tant que musulman croyant il plaide pour le pardon et pour une justice réparatrice.

Rais Bhuiyan, né au Bangladesh et pilote des forces aériennes, est venu aux États-Unis pour étudier l’informatique. Mark Stroman, ayant soif de vengeance après les attentats du 11 septembre 2001 où il avait perdu sa sœur, lui a tiré dans le visage. Stroman, membre de l’organisation raciste Aryan Brotherhood, avait déjà tué un Pakistanais et un Indien.

En tant que musulman croyant, Bhuiyan n’a pas seulement trouvé la force de pardonner à son agresseur, mais il a tout fait pour éviter son exécution. Le 21 juin 2011, Stroman a été mis à mort, mais Bhuiyan continue sa lutte pour prouver qu’il est possible de vivre ensemble en paix et en amitié, même entre personnes de différentes convictions.

Il est aujourd’hui impliqué dans la défense des droits de l’homme et dans la campagne pour l’abolition de la peine de mort aux États-Unis et dans le monde. Il a créé sa fondation « World without Hate » et collabore avec plusieurs organisations comme la Communauté de Sant’Egidio et Amnesty International.

Dans le cadre de l’événement ‘Cities for Life – Villes contre la Peine de Mort’, des édifices significatifs seront illuminés dans diverses villes du monde. Il s’agit déjà de la 15ième édition organisée par Sant’Egidio. Le choix de cette journée symbolique fait référence à la première abolition de la peine de mort par un état moderne, c’est-à-dire le Grand-duché de Toscane, le 30 novembre 1786. L’année passée, le 30 novembre 2015, plus de 2000 villes dans 100 pays différents, sur les cinq continents, ont participé à l’action.

La peine de mort est de moins en moins appliquée au niveau mondial. Avec ‘Cities for Life’, les organisateurs et les villes participantes veulent encourager cette tendance et insister sur la nécessité d’une abolition totale de la peine de mort. En 2015, la peine de mort a été officiellement abolie dans plus de la moitié des pays du monde mais le nombre d’exécutions est allé croissant. Nonante pourcent de ces exécutions ont été effectuées dans 3 pays seulement: l’Iran, le Pakistan et l’Arabie Saoudite. La Chine, de son côté, exécute davantage de personnes que tous les pays réunis, mais le nombre d’exécutions reste un secret d’état.

Rais Bhuiyan parlera à Anvers, à Bruxelles et à Amsterdam.

Pour toute information:

http://www.santegidio.be

About Rédaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel