Faire un don
Synode permanent de l'Eglise gréco-catholique d'Ukraine © Vatican Media

Synode permanent de l'Eglise gréco-catholique d'Ukraine © Vatican Media

Ukrainiens gréco-catholiques: nouvel exarchat, en Italie

Une communauté de 70 000 personnes

Le pape François érige l’exarchat apostolique destiné aux quelque 70 000 Ukrainiens catholiques de rite byzantin vivant en Italie, annonce le Saint-Siège ce jeudi 11 juillet 2019.

Les limites de la circonscription s’étendent à l’ensemble du territoire italien.

La cathédrale et le siège de l’exarchat sont fixés à la paroisse des Saints-Serge-et-Bacchus de Rome.

Le cardinal vicaire du pape pour Rome, Angelo De Donatis, est nommé administrateur apostolique de l’exarchat « sede vacante » : jusqu’à la nomination de l’exarque.

La présence de ces derniers en Italie remonte à plus de vingt ans et leur pastorale a été progressivement organisée au sein du service Migrantes de la Conférence des évêques italiens, avec la nomination d’un prêtre coordinateur national et la responsabilité des communautés individuelles confiées à l’évêque latin local , explique le Bulletin du Bureau de presse.

Le lien avec l’Eglise gréco-catholique ukrainienne était également garantie par un visiteur apostolique, actuellement en la personne de Mgr Dionisio Lachovicz, O.S.B.M., précise la même source qui donne aussi des chiffres : à ce jour, le nombre de catholiques ukrainiens de rite byzantin présents en Italie a atteint 70 000 personnes, réparties dans 145 communautés assistées par 62 prêtres.

Cette décision survient au lendemain de la rencontre à Rome, autour du pape François, de l’archevêque majeur et des métropolites de l’Église gréco-catholique ukrainienne, les vendredi 5 et samedi 6 juillet 2019,  pour un temps de rencontre, de réflexion et de prière.

Le pape leur a adressé un discours le 5 juillet, et le Vatican a publié un communiqué le lendemain, insistant sur la « méthode de partage », souhaitant qu’elle se « poursuive », de façon à « promouvoir le développement harmonieux de l’Église gréco-catholique ukrainienne, ainsi que des autres Églises catholiques orientales dans leur identité et mission ».

A ce sujet, le chef de l’Église gréco-catholique d’Ukraine, estime qu’ « une nouvelle méthodologie de communion entre le successeur de Pierre et les Églises orientales s’est mise en marche ».

L’archevêque a aussi exprimé son inquiétude face à l’augmentation de l’émigration: chaque année un million d’Ukrainiens quittent le pays, pour la plupart « des jeunes et des professionnels ». Voilà donc, ce 11 juillet, une mesure en vue de fortifier les Ukrainiens de la diaspora en Italie.

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel