Faire un don
Institut financier du Vatican (IOR)

Institut financier du Vatican (IOR) - ZENIT - HSM

Trois nouveaux membres au Conseil de surveillance de l’IOR

Des experts financiers des Etats-Unis, d’Espagne et d’Allemagne

La Commission cardinalice pour l’Institut pour les œuvres de religion (IOR) a nommé Scott C. Malpass (Etats-Unis), Javier Marín Romano (Espagnol) et Georg Freiherr von Boeselager (Allemagne) comme membres du Conseil de surveillance de la structure financière du Vatican, le 15 décembre 2016. Le Conseil compte désormais sept membres qui se réuniront en janvier 2017, précise un communiqué du Saint-Siège.

Le Conseil de surveillance était en effet en phase de renouvellement depuis la démission de deux membres en mai dernier. La note du Saint-Siège donne quelques précisions sur le profil des nouvelles recrues.

Scott Malpass est actuellement directeur des investissements à l’Université Notre Dame aux Etats-Unis, où il travaille « conformément à la doctrine sociale de l’Eglise depuis plus de 25 ans ». Il enseigne aussi la recherche dans le domaine financier.

Javier Marín est doté « d’une grande expérience dans le domaine bancaire ». Il a travaillé notamment au sein de la banque espagnole Santander : il y a été notamment directeur général.

Georg von Boeselager a travaillé plusieurs années comme banquier privé et est actuellement président du Conseil de surveillance de la banque Merck Finck & Privatbankiers AG de Munich.

Ces nominations s’ajoutent aux quatre autres membres laïcs : Jean-Baptiste de Franssu (France), président du Conseil, Mary Ann Glendon (États-Unis), Michael Hintze (Royaume-Uni) et Mauricio Larraín (Chili). Le secrétaire de la structure, sans droit de vote, est le Maltais Mgr Alfred Xuereb, ancien secrétaire particulier de Benoît XVI et du pape François. Les membres sont nommés pour une période de cinq ans.

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel