République centrafricaine: projet de village dédié au pape François

Il sera un lieu de rencontre des différentes communautés religieuses

Le pape François ouvre la première Porte sainte du Jubilé de la miséricorde, cathédrale de Bangui, 29 novembre 2015

Screenshot CTV - Pope Francis opens first Holy Door of the Jubilee of mercy

Un projet de création d’un village dédié au pape François, comme lieu de rencontre des différentes communautés religieuses, est à l’étude en République centrafricaine, annonce l’agence vaticane Fides ce jeudi 20 avril 2017.

Le projet est étudié par les membres de la délégation d’experts du Saint-Siège pour la Centrafrique en collaboration avec la Plateforme des Confessions religieuses de Centrafrique (PCRC). Il a déjà été présenté aux leaders de la PCRC, au président Faustin Archange Touadera et au maire de Bangui, capitale du pays, Blaise Nakombo, lors de la création de Mgr Dieudonné Nzapalainga comme cardinal à Rome.

« Dans notre département, a déclaré Martin N’kafu N’kemkia, directeur du Département des études pour la promotion de la culture africaine et chef de la délégation d’experts du Saint-Siège pour la Centrafrique, nous avons réfléchi pour immortaliser le passage du Saint Père par la création d’un village qui pourra être le lieu de rencontre de toutes les communautés religieuses de Centrafrique. C’est un projet vaste, mais nous y parviendrons. »

« Le pape a déclaré Bangui capitale spirituelle de l’humanité, a-t-il rappelé. Il a ouvert une porte Sainte à Bangui. C’était la première fois dans l’histoire de l’Église qu’une porte était ouverte en dehors du Vatican. »

Le  pape François a effectué une visite apostolique en République centrafricaine les 29 et 30 novembre 2015. Sa visite a laissé un fort souvenir dans le pays, surtout sur le plan des rapports interreligieux. Le 30 novembre, le pape a rencontré la communauté musulmane à la mosquée centrale de Koudoukou, à Bangui. L’imam et président du Conseil islamique Oumar Kobine Layama est venu à l’ouverture de la Porte Sainte et à la messe célébrée par le pape. L’imam a reçu un Prix international, avec le pasteur Nicolas Guérékoyame-Gbangou, et l’archevêque, Mgr Dieudonné Nzapalainga, pour leur travail de réconciliation en Centrafrique.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!