Faire un don
Le Pape François salue, place Saint-Pierre, 15 mai 2019 © Vatican Media

Le Pape François salue, place Saint-Pierre, 15 mai 2019 © Vatican Media

Réfugiés, antisémitisme, persécution des chrétiens: le dialogue avec le judaïsme (traduction complète)

Audience au Comité international de liaison entre juifs et catholiques

Le pape François suggère trois directions pour le dialogue avec le judaïsme, les réfugiés, la lutte contre l’antisémitisme et la persécution des chrétiens.

Le pape François a reçu les participants au 24ème Congrès du « Comité international de liaison entre juifs et catholiques » dans la matinée de ce mercredi 15 mai 2019, à la fin de l’audience générale qui s’est déroulée sur la Place Saint-Pierre. Il leur a remis le texte écrit de son message.

« On ne se trompe jamais quand on recherche le dialogue », affirme le pape François. Il a salué « les bons fruits » qu’a portés le dialogue entre juifs et catholiques depuis la promulgation de Nostra aetate.

Le dialogue, souligne-t-il, « est le moyen de mieux se comprendre et de travailler ensemble à la construction d’un climat non seulement de tolérance mais aussi de respect entre les religions ».

« Il est également opportun, précise-t-il, que vous traitiez des questions d’actualité telles que notre approche à l’égard des réfugiés et comment les aider au mieux, la lutte contre la recrudescence inquiétante de l’antisémitisme et la préoccupation pour la persécution des chrétiens dans différentes parties du monde. »

Le pape évoque aussi « le riche patrimoine spirituel » commun aux juifs et aux chrétiens: un patrimoine, qui mérite d’être « toujours plus estimé et apprécié au fur et à mesure que nous grandissons dans la compréhension mutuelle, dans la fraternité et dans l’engagement commun au nom des autres ». Il conclut en invoquant de Dieu le don de « la ténacité de la douceur et le courage de la patience ».

Il encourage aussi « à promouvoir un plus haut degré de coopération».

Voici notre traduction des salutations en anglais du pape François.

HG/AB

Salutations du pape François (texte remis par écrit)

Chers amis,

Je vous souhaite chaleureusement la bienvenue et je vous remercie pour tout ce que vous faites. Votre rassemblement est quelque chose comme une assemblée générale de toutes les personnes engagées professionnellement dans le dialogue entre juifs et catholiques. Je suis reconnaissant envers le Comité juif international pour les Consultations interreligieuses (IJCIC), envers la Commission pour les Relations religieuses avec les juifs et envers la Conférence épiscopale italienne pour avoir facilité cette vingt-quatrième rencontre de votre Comité.

Depuis la promulgation de Nostra aetate jusqu’à aujourd’hui, le dialogue entre juifs et catholiques a porté de bons fruits. Nous partageons un riche patrimoine spirituel qui peut et qui doit être toujours plus estimé et apprécié au fur et à mesure que nous grandissons dans la compréhension mutuelle, dans la fraternité et dans l’engagement commun au nom des autres. À cet égard, votre réunion vise à contribuer au développement de points de convergence et à promouvoir un plus haut degré de coopération.

Il est également opportun que vous traitiez des questions d’actualité telles que notre approche à l’égard des réfugiés et comment les aider au mieux, la lutte contre la recrudescence inquiétante de l’antisémitisme et la préoccupation pour la persécution des chrétiens dans différentes parties du monde. Sans parler de la situation du dialogue entre juifs et catholiques en Italie et en Israël, et de ses perspectives plus larges.

Je vous adresse mes encouragements car le dialogue est le moyen de mieux se comprendre et de travailler ensemble à la construction d’un climat non seulement de tolérance mais aussi de respect entre les religions. Notre force est la force douce de la rencontre, et non celle de l’extrémisme qui émerge dans certains quartiers aujourd’hui et qui ne mène qu’au conflit. On ne se trompe jamais quand on recherche le dialogue. L’Écriture souligne : « déception pour le cœur de ceux qui trament le mal, joie pour les conseillers de paix ! » (Pr 12,20).

Je prie pour que votre rassemblement puisse être une rencontre dans la paix et pour la paix. Que la bénédiction du Très-haut soit avec vous et vous accorde la ténacité de la douceur et le courage de la patience. Shalom !

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel