Faire un don
4e Congrégation générale du Synode des évêques sur les jeunes 5 oct. © Vatican Media

4e Congrégation générale du Synode des évêques sur les jeunes 5 oct. © Vatican Media

Protection des mineurs : « que tous les évêques sachent, de manière absolument claire, ce qu’il faut faire »

Déclaration d’Alessandro Gisotti

« Que tous les évêques sachent, de manière absolument claire, ce qu’il faut faire » : c’est l’objectif de la rencontre des présidents des Conférences épiscopales du monde sur la protection des mineurs, prévue au Vatican du 21 au 24 février 2019. Le pape veut « une réunion de pasteurs, non pas un congrès d’études », explique le directeur par intérim du Bureau de presse du Saint-Siège.

Dans une déclaration ce 16 janvier, Alessandro Gisotti, a précisé « quelques points qui tiennent à cœur au pape François », six jours après une réunion du Comité organisateur de l’événement : « La Rencontre du mois de février sur la protection des mineurs a un objectif concret : le but est de faire en sorte que tous les évêques sachent, de manière absolument claire, ce qu’il faut faire pour prévenir et combattre le drame mondial des abus sur les mineurs. »

Pour le pape, a-t-il insisté, « il est fondamental de faire en sorte qu’en retournant dans leurs pays, dans leurs diocèses, les évêques venus à Rome soient conscients des règles à appliquer et accomplissent ainsi les pas nécessaires pour prévenir les abus, pour protéger les victimes et pour s’assurer qu’aucun cas ne soit couvert ou occulté. »

« Le pape François, a poursuivi le directeur dans cette déclaration publiée en quatre langues, sait qu’un problème global ne peut être affronté qu’avec une réponse globale. Et il veut que cette Rencontre soit une réunion de pasteurs, non pas un congrès d’études. Une rencontre de prière et de discernement, catéchétique et opérationnelle. »

Évoquant « les grandes attentes qui entourent cette Rencontre », Alessandro Gisotti a voulu souligner « qu’il ne s’agit pas pour l’Église d’un point de départ dans sa lutte contre les abus » : ce sera « une étape d’un chemin douloureux, mais sans aucun temps d’arrêt, que l’Eglise est en train de parcourir avec détermination, depuis plus de quinze ans ».

Une conférence de presse pour présenter la rencontre aura lieu le 18 février. Durant le sommet, sont prévus également des briefings quotidiens pour la presse.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel