Faire un don
Université pontificale du Chili © Vatican Media

Université pontificale du Chili © Vatican Media

Protection des mineurs: le pape travaille avec les évêques du Chili du 15 au 17 mai 2018

Identifier les responsabilités et décider des changements nécessaires

Le pape François rencontrera les évêques du Chili du 15 au 17 mai dans l’aile de la Salle Paul VI du Vatican pour faire le point sur la « responsabilité de chacun » et décider les « changements » nécessaire pour la protection contre les abus sexuels, indique un communiqué du Saint-Siège publié ce samedi 12 mai 2018, en espagnol et en italien.

Le Vatican annonce que 31 évêques diocésains et auxiliaires et 2 évêques émérites, participeront aux rencontres et que le pape François sera accompagné du préfet de la Congrégation pour les évêques, le cardinal canadien Marc Ouellet, qui est aussi président de la Commission pontificale pour l’Amérique latine.

L’objectif indiqué est un discernement « devant Dieu » des responsabilités et des changements nécessaires: « L’objectif de ce long « processus synodal » est de discerner ensemble, en présence de Dieu, la responsabilité de chacun dans ces blessures dévastatrices, ainsi que l’étude de changements adéquats et durables qui empêchent la répétition d’actes toujours répréhensibles. »

Le pape avait annoncé dès le 8 avril qu’il voulait établir un état des lieux précis, rappelle le communiqué: « Cette rencontre a son origine dans la convocation précédente de l’épiscopat chilien, du 8 avril. Le Saint-Père, interpelé par les circonstances et les défis extraordinaires posés par les abus de pouvoir, sexuels et de conscience, survenus au Chili au cours des dernières décennies, juge nécessaire d’examiner en profondeur leurs causes et leurs conséquences, ainsi que les mécanismes qui ont conduit dans certains cas, à leur dissimulation et à de graves omissions envers les victimes. »

Ce sera l’occasion de présenter les conclusion du pape, après les rapports de ses envoyés et les témoignages de victimes, précise la même source: « Tout au long des rencontres, le Pape François partagera ses conclusions personnelles issues de la récente mission spéciale au Chili confiée à Mgr Charles Scicluna, archevêque de Malte, et au p. Jordi Bertomeu, de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, complétées par les nombreux témoignages oraux et écrits que le pape a continué à recevoir ces dernières semaines. »

Le Saint-Siège souligne l’importance d’accompagner les victimes et de prévenir de tels abus : « Il est fondamental de restaurer la confiance dans l’Église par de bons pasteurs qui témoignent par leur vie d’avoir connu la voix du Bon Pasteur: qu’ils sachent accompagner la souffrance des victimes et travailler de manière déterminée et infatigable à la prévention des abus. »

« Le Saint-Père remercie ses frères évêques de leur disponibilité à se mettre à l’écoute, docile et humble, du Saint-Esprit et il renouvelle sa demande au peuple de Dieu du Chili de continuer à être en état de prière afin que la conversion de tous puisse avoir lieu », souligne la même source

Enfin, les rencontres auront lieu à huis-clos: « Il n’est pas prévu que le pape François fasse de déclaration ni pendant ni après les réunions, qui seront tenues dans la plus stricte confidentialité. »

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef du service en français de ZENIT qu'elle a créé en janvier 1999.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel