Faire un don
Messe à Sainte-Marthe © L'Osservatore Romano

Messe à Sainte-Marthe © L'Osservatore Romano

Pour Noël, le pape conseille de se confesser sans dissimulation

« Il manque tes péchés ! Donne-moi tes péchés ! »

« Aller au fond de nos péchés et les donner au Seigneur », c’est l’invitation du pape François lors de la messe du 5 décembre 2016, à Sainte-Marthe au Vatican. Dans l’homélie rapportée par Radio Vatican, le pape a encouragé le chrétien à se confesser sans cacher la gravité de ses péchés.

L’œuvre de Jésus n’est « pas seulement un changement de laid à beau, de mauvais à bon », il n’a pas fait « du maquillage, du trucage » : « Jésus a fait une transformation. (…) Il a tout changé de l’intérieur ! Il a changé par une re-création : Dieu avait créé le monde ; l’homme est tombé dans le péché ; Jésus vient re-créer le monde (…) il recrée l’homme de pécheur à juste (…). Il le fait nouveau, totalement nouveau. Et cela scandalise ».

Le pape a encouragé à préparer Noël avec « courage » dans cet esprit de « grande foi ». Car « pour la guérison de l’âme, pour la guérison existentielle, la re-création que Jésus porte, il faut une grande foi ».

Il s’agit d’aller « à la racine de ton péché », a-t-il expliqué. Celui qui se confesse « par deux petites paroles », ne se laisse pas re-créer. Il met « seulement deux coups de pinceau de vernis ». Il est « très laid » de « cacher la gravité de nos péchés », comme le « venin d’un serpent », a prévenu le pape.

Il a encouragé à « aller au fond de nos péchés et les donner au Seigneur, pour qu’Il les efface » : confesser « mes péchés, avec nom et prénom : j’ai fait cela, cela, cela et j’en ai honte dans mon cœur ! Et j’ouvre mon cœur : ‘Seigneur… Recrée-moi !’ ».

Pour conclure, le pape François a raconté l’anecdote d’un saint qui faisait de nombreuses pénitences pour ses péchés : « Le saint, parlant avec le Seigneur, disait : ‘Tu es content, Seigneur ?’ – ‘Non !’ – ‘Mais je t’ai tout offert !’ – ‘Non, il manque quelque chose…’. Et ce pauvre homme faisait une autre pénitence, une autre prière (…) : ‘Je t’ai donné cela Seigneur, c’est bon ?’ – ‘Non ! Il manque quelque chose …’ – ‘mais que manque-t-il Seigneur ?’ – ‘Il manque tes péchés ! Donne-moi tes péchés !’. C’est ce que le Seigneur nous demande à nous aujourd’hui : ‘Courage ! Donne-moi tes péchés et je ferai de toi un homme nouveau et une femme nouvelle’ ».

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel