Faire un don
Messe à Sainte-Marthe © L'Osservatore Romano

Messe à Sainte-Marthe © L'Osservatore Romano

Pour Noël, le pape conseille de se confesser sans dissimulation

« Il manque tes péchés ! Donne-moi tes péchés ! »

« Aller au fond de nos péchés et les donner au Seigneur », c’est l’invitation du pape François lors de la messe du 5 décembre 2016, à Sainte-Marthe au Vatican. Dans l’homélie rapportée par Radio Vatican, le pape a encouragé le chrétien à se confesser sans cacher la gravité de ses péchés.

L’œuvre de Jésus n’est « pas seulement un changement de laid à beau, de mauvais à bon », il n’a pas fait « du maquillage, du trucage » : « Jésus a fait une transformation. (…) Il a tout changé de l’intérieur ! Il a changé par une re-création : Dieu avait créé le monde ; l’homme est tombé dans le péché ; Jésus vient re-créer le monde (…) il recrée l’homme de pécheur à juste (…). Il le fait nouveau, totalement nouveau. Et cela scandalise ».

Le pape a encouragé à préparer Noël avec « courage » dans cet esprit de « grande foi ». Car « pour la guérison de l’âme, pour la guérison existentielle, la re-création que Jésus porte, il faut une grande foi ».

Il s’agit d’aller « à la racine de ton péché », a-t-il expliqué. Celui qui se confesse « par deux petites paroles », ne se laisse pas re-créer. Il met « seulement deux coups de pinceau de vernis ». Il est « très laid » de « cacher la gravité de nos péchés », comme le « venin d’un serpent », a prévenu le pape.

Il a encouragé à « aller au fond de nos péchés et les donner au Seigneur, pour qu’Il les efface » : confesser « mes péchés, avec nom et prénom : j’ai fait cela, cela, cela et j’en ai honte dans mon cœur ! Et j’ouvre mon cœur : ‘Seigneur… Recrée-moi !’ ».

Pour conclure, le pape François a raconté l’anecdote d’un saint qui faisait de nombreuses pénitences pour ses péchés : « Le saint, parlant avec le Seigneur, disait : ‘Tu es content, Seigneur ?’ – ‘Non !’ – ‘Mais je t’ai tout offert !’ – ‘Non, il manque quelque chose…’. Et ce pauvre homme faisait une autre pénitence, une autre prière (…) : ‘Je t’ai donné cela Seigneur, c’est bon ?’ – ‘Non ! Il manque quelque chose …’ – ‘mais que manque-t-il Seigneur ?’ – ‘Il manque tes péchés ! Donne-moi tes péchés !’. C’est ce que le Seigneur nous demande à nous aujourd’hui : ‘Courage ! Donne-moi tes péchés et je ferai de toi un homme nouveau et une femme nouvelle’ ».

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel