Faire un don
Soeur Patricia Fox nds, capture @ YouTube

Soeur Patricia Fox nds, capture @ YouTube

Philippines: les évêques opposés à l’expulsion d’une missionnaire australienne

Sœur Patricia Fox travaille dans le pays depuis 27 ans

Les évêques catholiques des Philippines ont déploré un nouvel ordre du gouvernement d’expulser sœur Patricia Fox, une religieuse missionnaire catholique australienne, qui travaille dans le pays depuis 27 ans : la déportation immédiate de sœur Patricia a été ordonnée le 19 juillet 2018 par le Bureau de l’immigration du gouvernement qui la déclare « étrangère indésirable » et affirme qu’elle avait violé les conditions de son visa missionnaire, indique Vatican News en anglais de ce lundi 23 juillet 2018. Le gouvernement a aussi donné l’ordre de l’inscrire sur la « liste noire » du bureau, « empêchant ainsi qu’elle ne rentre à nouveau dans le pays ».

Mgr Arturo Bastes de Sorsogon, président de la Commission pour la mission de la Conférence des évêques catholiques des Philippines (CBCP), affirme que cet ordre ne fait que confirmer le « soupçon » que le gouvernement « harcèle systématiquement les personnes qui critiquent sa politique ».

Mgr Bastes déclare aussi que l’administration du président Duterte considère la sœur comme une « menace » parce qu’elle prend la défense des droits des Philippins pauvres et marginalisés.

L’archevêque auxiliaire Mgr Broderick Pabillo de Manille dit que sœur Fox « sert nos pauvres depuis des décennies et que c’est la manière dont le gouvernement la récompense parce qu’il manque d’assurance dans ce qu’il fait ». Il décrit le fait comme « un nouvel exemple d’autoritarisme rampant ».

L’ordre d’expulsion du 19 juillet accuse la supérieure régionale, âgée de 71 ans, des Sœurs de la Congrégation Notre-Dame de Sion de participer activement à des activités telles que des rassemblements, des conférences de presse et des missions d’enquête qui, selon l’autorité de l’immigration, ont violé les termes et les conditions de son visa missionnaire. La missionnaire a déclaré que le rôle des religieux est d’être proche du peuple qui souffre.

Sœur Fox avait été arrêtée et mise en détention pendant une nuit le 16 avril dernier, pour les mêmes raisons. On lui avait demandé de quitter le pays dans les 30 jours. Mais les Philippines avaient annulé l’ordre d’expulsion le 18 juin.

Le visa missionnaire, qui a autorisé sœur Fox à vivre dans le pays pendant plusieurs années, n’est valide que jusqu’au 5 septembre 2018. Le dernier ordre d’expulsion stipule que la sœur doit être expulsée en Australie dans les 30 jours.

Les avocats de la sœur disent envisager de faire appel au Département de la Justice pour s’opposer à l’ordre d’expulsion.

Le Forum œcuménique des évêques a aussi appelé les Églises chrétiennes à apporter leur soutien à sœur Fox et aux missionnaires sujets à la persécution à cause de leur travail avec les pauvres. « C’est notre responsabilité de chrétiens de défendre la foi et d’éclairer le gouvernement et ceux qui nous jugent », a dit l’évêque émérite Deogracias Iniguez de Kalookan qui dirige le forum. « Nous devons redire que le gouvernement ne peut pas limiter la définition du travail missionnaire », a-t-il encore souligné.

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel