Faire un don
Cardinal Bo @ Fides.org

Cardinal Bo @ Fides.org

Peine de mort: le card. Bo salue la révision du Catéchisme

Ne pas transiger sur le droit à la vie

Le cardinal Charles Bo, archevêque de Yangon (Myanmar/Birmanie) salue la révision du Catéchisme de l’Église catholique déclarant la peine de mort « inadmissible », en toutes circonstances : il ne faut pas transiger avec le droit à la vie et le respect de la dignité humaine.

Nous avons publié le nouveau texte du Catéchisme ici, et la lettre du cardinal Luis Ladaria Ferrer, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi ici.

Le cardinal salésien a adressé à ZENIT une note, en anglais, à ce sujet, ce 10 août 2018. Elle s’intitule: «Peine de mort et jeux meurtriers».

En effet, le cardinal Bo espère « que la démarche courageuse du Saint-Père inspire les gouvernements et les autres acteurs de la société civile à œuvrer pour abolir toutes les formes de mort progressive et de sports dangereux ».

Le respect de la dignité humaine

Le cardinal se réjouit tout d’abord de la décision du pape François et de l’Église pour protéger la dignité humaine : « Avec la miséricorde et la compassion caractéristiques qui marquent son pontificat, notre cher Saint-Père le pape François a corrigé sans équivoque cette aberration historique », déclare l’archevêque.

Ainsi, pour le cardinal Bo, l’Eglise « ne compromettra désormais plus le droit à la vie en aucune circonstance et ne soutiendra sous aucune forme la peine de mort ».

Il témoigne que cette « grande annonce » a été reçue avec beaucoup de joie et d’espérance par des groupes de défense des droits de l’homme et des personnes de bonne volonté.

Il remercie le pape François pour son « affirmation sans peur du principe chrétien de la dignité humaine ».

Reconnaissant que « même ceux qui commettent des crimes odieux ont droit à la vie », il souligne que « le pape François a levé toutes les ambiguïtés et annoncé hardiment [que] la peine de mort est abominable en toutes circonstances ».

Il fait observer que tous les hommes et toutes les femmes étant créés à l’image de Dieu, ils ont tous cette dignité humaine : « L’annonce de notre cher Saint-Père est une affirmation de cette position morale essentielle », ajoute le cardinal Bo en saluant « la force morale » du pape François, et il appelle à s’en « réjouir ».

Des morts progressives et des jeux dangereux

En même temps, le cardinal reconnaît qu’il y a encore un long chemin à faire pour que la dignité humaine soit respectée et il dénonce des formes de mort progressive : « Dans l’esclavage, la discrimination, la marchandisation des femmes et des enfants pour l’industrie du sexe, la guerre et le déplacement, le caractère sacré de la dignité humaine continue d’être violé en toute impunité. »

Ce sont autant de formes de peine de mort, pour le cardinal Bo : « Ces crimes, sont des condamnations à mort progressives pour les victimes. »

Le cardinal salésien a également mis en garde contre « des jeux mortels », comme la boxe, le kick boxing et d’autres jeux corporels dangereux, qui « légitiment la violence et la mort en tant que sport et divertissement ». Car ces sports, « provoquent la violence ».

Avec Deborah Castellano Lubov

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef du service en français de ZENIT qu'elle a créé en janvier 1999.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel