Faire un don
Procès au Vatican, Capture CTV

Procès au Vatican, Capture CTV

Pédophilie: Mgr Sablan Apuron (Guam), reconnu coupable

La décision de première instance du Tribunal apostolique

Mgr Anthony Sablan Apuron, O.F.M.Cap., 72 ans, archevêque d’Agaña, à Guam (île de l’archipel des Mariannes dans le Pacifique), a été déclaré « coupable de certaines des accusations ».

Telle est la décision de première instance du Tribunal apostolique de la Congrégation pour la doctrine de la foi prononcée ce vendredi 16 mars 2018. Le Tribunal, composé de cinq juges, annonce que le procès canonique en matière d’accusations, « y compris d’accusations d’abus sexuels contre des mineurs », portées contre Mgr Sablan Apuron, « a été conclu ». Le tribunal impose à l’accusé « les peines de privation de fonctions et d’interdiction de résidence dans l’archidiocèse de Guam ».

La sentence reste susceptible d’appel, précise un communiqué. En l’absence d’appel, elle « devient définitive ». En cas d’appel, les sanctions imposées seront suspendues jusqu’à la résolution finale.

Mgr Sablan Apuron a été mis en cause dans une affaire de pédophilie et pour sa gestion d’allégations d’abus de la part de prêtres. Archevêque depuis 1986, il a lui-même demandé au pape François l’aide d’un administrateur apostolique temporaire, dans un message vidéo à ses fidèles, enregistré à Rome, place Saint-Pierre, le 6 juin 2016. Il a souhaité une enquête indépendante, pour établir « la vérité » et répondre aux « calomnies ». Les accusations dont a fait l’objet Mgr Sablan Apuron concernaient des faits remontant aux années 1960 et 1970. L’archevêque les avait toujours niées.

Le pape a nommé Mgr Savio Hon Tai-Fai, S.D.B. – « numéro deux » de la congrégation pour l’évangélisation des peuples – administrateur apostolique temporaire de l’archidiocèse d’Agaña, le 6 juin 2016. Une semaine plus tard, le nouvel administrateur du diocèse avait émis un décret qui annulait la décision prise le 5 juin par Mgr Sablan Apuron, de bannir des églises locales un groupe de personnes qui l’accusaient depuis deux ans d’avoir mal géré les finances du diocèse. En septembre 2016, Mgr Hon Tai-Fai avait promis une « enquête approfondie » concernant les faits reprochés à Mgr Sablan Apuron.

En octobre 2016, Mgr Hon Tai-Fai avait été rappelé à Rome et Mgr Michael Jude Byrnes, archevêque auxiliaire de Détroit (États-Unis), avait été envoyé sur l’île des Mariannes pour diriger le diocèse comme évêque coadjuteur.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel