Faire un don
Card. Claudio Hummes @ Creative commons, Agência Brasil/Ricardo Stuckert/PR2006

Card. Claudio Hummes @ Creative commons, Agência Brasil/Ricardo Stuckert/PR2006

« Le Synode pour l’Amazonie », ouvrage du cardinal Hummes

« Une vraie conversion et une ouverture aux différences »

« Le Synode pour l’Amazonie », tel est le titre du livre publié en italien par le cardinal Claudio Hummes, préfet émérite de la Congrégation pour le clergé et nommé par le pape François rapporteur général de l’Assemblée spéciale du synode des évêques pour l’Amazonie qui aura lieu du 6 au 27 octobre 2019.

Le volume, aux Edizioni San Paolo, « offre un aperçu des principaux thèmes qui seront abordés lors de cette assemblée spéciale », indique Vatican News.

« Ce livre a été écrit pour la diffusion du synode, du thème, du processus synodal, de toute cette écoute, de cette vision … tout ce grand processus », explique le cardinal : il « veut présenter tout cela aux gens du peuple, sous une forme simple, directe et sans grandes complications, afin que tout le monde puisse avoir une introduction à ce synode ».

Le volume, poursuit-il, « a été écrit avant le début de la consultation. Il n’y a donc rien dans le texte concernant les résultats de cette première phase ».

« Ce synode est réalisé dans le grand contexte de la crise mondiale, de la crise climatique, de la crise écologique qui est très grave, nous le savons, poursuit le cardinal. Ce synode a été organisé pendant le pontificat du pape François, auteur du beau document Evangelii gaudium, la joie de l’Évangile. Comment cette Eglise, que le pape propose dans Evangelii gaudium, doit-elle réellement se concrétiser en Amazonie et dans toutes les particularités de l’Amazonie ? C’était le but de ce livre. »

En réfléchissant sur les prochaines étapes de la préparation du synode, le cardinal Hummes note qu’il faut « continuer avec le même esprit synodal, car il y a parfois des moments difficiles pendant le voyage en commun ». « Nous devons toujours revenir à cet esprit, insiste-t-il : nous devons marcher ensemble, parce que c’est un voyage, un processus qui doit être fait ensemble en s’éclairant l’un l’autre, avec le peuple de Dieu et avec l’Église. »

Selon le cardinal, « ce processus est en bonne voie » : « Je crois que nous apprenons vraiment à être ‘synodaux’, souligne-t-il. Cela exige une vraie conversion et une ouverture aux différences afin d’accueillir l’autre et d’être inclusif et non exclusif ».

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel