Faire un don
Audience du 6 juin 2018, capture @ Vatican Media

Audience du 6 juin 2018, capture @ Vatican Media

Le sacrement de la Confirmation, sacrement de paix, d’unité, de communion

Synthèse en français de la catéchèse du pape François

Le sacrement de la Confirmation est un sacrement de paix, d’unité, de communion, fait observer le pape François qui exhorte à la docilité spirituelle à la créativité de l’Esprit Saint.

Le pape a en effet poursuivi ses catéchèses sur les sacrements, et spécialement la confirmation, ce mercredi 6 juin 2018, place Saint-Pierre. Il a salué les francophones présents avec leurs évêques.

Le pape a souligné la dimension ecclésiale du sacrement. « Frères et sœurs, avec la Confirmation, nous reconnaissons que le don de l’Esprit Saint nous porte à devenir, à notre tour, un don pour les autres, à nous décentrer de notre « je » pour nous ouvrir au « nous » de la communauté chrétienne, ainsi qu’au bien de la société dans laquelle nous vivons », a fait observer le pape.

Il a insisté sur le travail d’unité de l’Eglise que réalise l’Esprit Saint: « Car la Confirmation unit plus fortement les baptisés à cet organisme vivant qu’est l’Eglise, au Corps mystique de l’Eglise. Aussi, dans l’Eglise latine, ce sacrement est ordinairement conféré par l’Evêque pour souligner cette incorporation ecclésiale signifiée notamment par le geste de paix qui conclut le rite de la chrismation. »

C’est un don et une responsabilité pour la communion: « Recevoir la paix de l’Evêque engage les confirmés à œuvrer pour tisser la communion à l’intérieur et à l’extérieur de l’Eglise, avec enthousiasme. »

Le pape insiste sur la créativité de l’Esprit Saint: « Car l’Esprit est créatif et non pas répétitif : ses dons suscitent la symphonie et non pas la monotonie ! Ainsi, si la Confirmation se reçoit une seule fois, nous n’en finirons jamais d’accomplir la mission de répandre partout le bon parfum d’une vie sainte, inspirée par la simplicité de l’Evangile. »

Le don n’est pas pour le chrétien mais pour le « nous de l’Eglise »: « Personne, en effet, ne reçoit ce sacrement pour lui-même, mais bien plutôt pour contribuer à la croissance spirituelle des autres. »

Le pape a insisté sur la docilité à l’Esprit Saint, source de la charité chrétienne : « Alors, n’opposons pas de résistance au Vent qui souffle pour nous pousser à avancer en liberté et n’étouffons pas le Feu de la charité qui nous porte à consumer notre vie pour Dieu et pour les frères. »

« Je suis heureux de saluer les pèlerins venus de France et de divers pays francophones, a encore dit le pape citant notamment certains pèlerinages:  » Je salue en particulier ceux du diocèse de Saint-Claude avec leur évêque Mgr Jordy ; ceux du diocèse canadien de Valleyfield avec leur évêque Mgr Simard ; les membres de la Société des Deux Cœurs d’Amour avec Mgr Rivière, Évêque d’Autun, ainsi que le Chœur Notre Dame d’Arménie ».

« Que l’Esprit Saint nous accorde le courage apostolique de communiquer l’Evangile, en paroles et en actes, à tous ceux que nous rencontrons sur notre route. Que Dieu vous bénisse ! », a conclu le pape.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef du service en français de ZENIT qu'elle a créé en janvier 1999.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel