Faire un don

Le «Pardon d’Assise» et le sacrement de la miséricorde

A l’occasion du « Pardon de la Portioncule », le pape François évoque la «bonne « honte » éprouvée par tous ceux qui s’approchent de la miséricorde de Dieu dans le sacrement de la réconciliation. 

Le pape François évoque la bonne « honte » que tout le monde ressent dans le sacrement de la réconciliation qu’il appelle « sacrement de la miséricorde »

Le pape a évoqué le pardon d ‘Assise, dimanche, 2 août, après l’angélus de midi, à propos de l’indulgence plénière obtenue par saint François d’Assise, ou « Pardon de la Portioncule », du 1er août à midi au 2 août à minuit.

On prie le Credo, et aux intentions du pape, le Notre Père, le Je vous salue Marie, un Gloire au Père. Une démarche faite ensemble dans les églises romaines, à la fin des messes. Des prières accompagnées de la Confession individuelle et de communion sacramentelle.

« C’est vrai que quand nous allons au confessionnal, nous ressentons un peu de honte. Cela arrive à tout le monde, à nous tous, mais nous devons nous souvenir que même cette honte est une grâce qui nous prépare à l’embrassement du Père, qui toujours pardonne et toujours pardonne tout », a expliqué le pape.

« Aujourd’hui, on fait mémoire du « Pardon d’Assise ». C’est un appel fort à se rapprocher du Seigneur dans le sacrement de la Miséricorde et aussi en recevant la Communion », a-t-il rappelé.

« Il y a des gens qui ont peur de s’approcher de s’approcher de la Confession, en oubliant que, là, nous ne rencontrons pas un juge sévère, mais le Père immensément miséricordieux », a ajouté le pape.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel