Faire un don
Le pape prie le chapelet place Saint-Pierre, capture CTV

Le pape prie le chapelet place Saint-Pierre, capture CTV

Le pape mobilise les catholiques: en octobre, prière quotidienne du chapelet pour l’Eglise

Et la prière de Léon XIII à saint Michel Archange

Pendant le mois d’octobre, le pape François demande aux catholiques de prier chaque jour le chapelet pour que Marie défende l’Eglise, avec à la fin l’antienne « Sub tuum praesidium » « Sous l’abri de ta miséricorde » et la prière à l’archange S. Michel « S. Michel Archange défendez-nous ».

Un communiqué du Vatican indique en effet ce 29 septembre 2018, en la fête des saints archanges Michel, Gabriel et Raphaël, que « le Saint Père a décidé d’inviter tous les fidèles du monde entier à prier le Saint Rosaire chaque jour, pendant tout le mois d’octobre; et ainsi de s’unir dans la communion et la pénitence, en tant que peuple de Dieu, demander à la Sainte Mère de Dieu et à saint Michel Archange de protéger l’Église du diable, qui a toujours pour but de nous séparer de Dieu et entre nous ».

Un appel relayé par le Réseau mondial de prière du Pape

« Ces derniers jours, avant son départ pour les Pays baltes, le Saint-Père a rencontré père Fréderic Fornos S.I., directeur international du Réseau mondial de prière du Pape; et il lui a demandé de diffuser son appel à tous les fidèles du monde entier, les invitant à conclure la prière du chapelet par l’invocation ancienne « Sub Tuum Praesidium« , et avec la prière à saint Michel Archange qui nous protège et nous aide dans la lutte contre le mal (cf. Apocalypse 12, 7-12) », précise le communiqué diffusé à midi, en italien.

Le Vatican rappelle l’homélie du pape François à Sainte-Marthe, le 11 septembre 2018 (commentant le livre de Job) : « La prière est l’arme contre le Grand accusateur qui « parcourt par le monde en cherchant comment accuser ». Seule la prière peut le vaincre. Les mystiques russes et les grands les saints de toutes les traditions conseillaient, dans les moments de turbulence spirituelle, de s’abriter sous le manteau de la Sainte Mère de Dieu en prononçant l’invocation « Sub Tuum Praesidium ». »

Chapelet dans les jardins du Vatican © L'Osservatore Romano

Chapelet dans les jardins du Vatican © L’Osservatore Romano

Les deux prières demandées par le pape François

Le communiqué cite ensuite l’antienne en latin et en italien :

“Sub tuum praesidium confugimus Sancta Dei Genitrix. Nostras deprecationes ne despicias in necessitatibus, sed a periculis cunctis libera nos semper, Virgo Gloriosa et Benedicta. »

En français, le Réseau mondial de prière du Pape traduit:

“Sous l’abri de ta miséricorde,
nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu.
Ne méprise pas nos prières
quand nous sommes dans l’épreuve,
mais de tous les dangers
délivre-nous toujours,
Vierge glorieuse et bénie.
Amen.”

Le communiqué précise l’intention du pape François en ce temps de combat spirituel : « Par cette demande d’intercession, le Saint-Père demande aux fidèles du monde entier de prier pour que la Sainte Mère de Dieu place l’Eglise sous son manteau protecteur: pour la préserver des attaques du malin, le grand accusateur, et qu’elle devienne en même temps toujours plus consciente des fautes, des erreurs, des abus commis dans le présent et dans le passé et s’engage à se battre sans aucune hésitation pour que le mal ne l’emporte pas. »

Le communiqué ajoute que le pape demande aussi que la prière du chapelet, pendant tout le mois d’octobre, s’achève par la prière à saint Michel écrite par le pape Léon XIII:

Sancte Michael Archangele, defende nos in proelio; contra nequitiam et insidias diaboli esto praesidium. Imperet illi Deus, supplices deprecamur: tuque, Princeps militiae caelestis, Satanam aliosque spiritus malignos, qui ad perditionem animarum pervagantur in mundo, divina virtute, in infernum detrude. Amen”.

Le Réseau mondial de prière du Pape la traduit ainsi en français:

Saint Michel Archange,
défendez-nous dans le combat
et soyez notre protecteur contre la méchanceté et les embûches du démon.
Que Dieu exerce sur lui son empire, nous vous en supplions ;
et vous, Prince de la Milice Céleste,
par le pouvoir divin qui vous a été confié,
précipitez au fond des enfers Satan
et les autres esprits mauvais qui
parcourent le monde pour la perte des âmes.
Amen.”

Le Réseau mondial de prière du pape (RMPP) et son application « ClickToPray » se mobilisent dans ce sens dès le premier octobre, fête de Thérèse de Lisieux, sainte patronne du RMPP, qui est une oeuvre pontificale.

Une radio française, Radio Espérance, a déjà annoncé qu’à partir du 1er octobre, le premier chapelet du matin, et les deux prières demandées par le pape, seraient priés en direct, à cette intention.

Rappelons que, le 5 juillet 2013, selon le voeu du pape émérite Benoît XVI et en sa présence, le pape François a consacré la Cité du Vatican à saint Joseph et à saint Michel Archange.

Statue de Saint Michel dans les Jardins du Vatican © ZENIT HSM

Statue de S. Michel dans les Jardins du Vatican © ZENIT HSM

Saint Jean-Paul II et le rosaire

Cette demande de prière universelle et quotidienne du chapelet, pendant un mois, accompagné de l’antienne mariale et de la prière à saint Michel n’a pas de précédent dans l’histoire récente de la papauté. C’est à une mobilisation générale dans la prière que le pape François appelle les catholiques tout au long du mois du Rosaire.

Saint Padre Pio disait du chapelet que c’était son « arme » et saint Jean-Paul II sa « prière préférée ».

Dans sa lettre apostolique « Le Rosaire de la Vierge Marie » (octobre 2002), Jean-Paul II a expliqué qu’il voulait relancer la prière du chapelet, pour encourager les fidèles à « contempler le visage du Christ ».

Il invitait à prier le chapelet pour la paix dans le monde, et pour les familles spécialement et il concluait: « Que mon appel ne reste pas lettre morte!  »

Les papes Jean-Paul II, Benoît XVI et François sont allés invoquer la Vierge du Rosaire, à Pompéi (Italie), au sanctuaire érigé par le bienheureux Bartolo Longo, que saint Jean-Paul II cite dans sa lettre: « Je fais volontiers miennes les paroles touchantes par lesquelles il termine la célèbre Supplique à la Reine du Saint Rosaire:

« Ô Rosaire béni par Marie, douce chaîne qui nous relie à Dieu, lien d’amour qui nous unit aux Anges, tour de sagesse face aux assauts de l’enfer, havre de sécurité dans le naufrage commun, nous ne te lâcherons plus. Tu seras notre réconfort à l’heure de l’agonie. À toi, le dernier baiser de la vie qui s’éteint. Et le dernier accent sur nos lèvres sera ton nom suave, ô Reine du Rosaire de Pompéi, ô notre Mère très chère, ô refuge des pécheurs, ô souveraine Consolatrice des affligés. Sois bénie en tout lieu, aujourd’hui et toujours, sur la terre et dans le ciel ». »

Sanctuaire de Pompéi, apparition de la Vierge du rosaire à la jeune Fortuna, avec saint Dominique et sainte Catherine de Sienne (1884)

Pompéi, apparition de la Vierge du Rosaire à la jeune Fortuna, avec S. Dominique et Ste Catherine de Sienne (1884)

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel