Faire un don
Messe du 1er janvier 2017, Ste Marie Mère de Dieu, capture CTV

Messe du 1er janvier 2017, Ste Marie Mère de Dieu, capture CTV

« La femme est celle qui rend le monde beau », tweet du pape François

La foi, la théologie et le coeur créatif

« La femme est celle qui rend le monde beau », écrit le pape François dans un tweet posté sur son compte @Pontifex_fr, ce vendredi 8 mars 2019, à l’occasion de la Journée mondiale des femmes, avec le hashtag 

Voici ce qu’écrit le pape en 9 langues et pour plus de 40 millions d’abonnés: « La femme est celle qui rend le monde beau, qui le garde et le maintient en vie. Elle y porte la grâce qui fait toute chose nouvelle, l’étreinte qui inclut, le courage de se donner. 

Le pape a aussi évoqué le charisme des femmes dans son discours au Comité juif américain qu’il a reçu dans la matinée, en soulignant leur « contribution irremplaçable » à « l’édification d’un monde où tout le monde est chez soi »: « Si l’avenir nous tient à cœur », a-t-il insisté, « si nous rêvons d’un avenir de paix, il faut donner de la place à la femme ».

« Je remercie Dieu d’avoir connu de vraies femmes dans ma vie », avait confié le pape au sociologue Dominique Wolton, qui évoquait  les « femmes de la vie » du pape François. Mais le pape a aussi souvent pris la parole pour souligner l’importance du rôle des femmes dans l’Eglise et dans la société.

Les femmes, témoins de la résurrection

Dans sa catéchèse du mercredi 3 avril 2013, le pape a insisté sur le « rôle primordial, fondamental » des femmes dans la compréhension de la foi. Méditant sur la résurrection, le pape a affirmé: « les premiers témoins de cet événement furent les femmes » et, devant le tombeau du Christ ouvert, « les apôtres ont eu du mal à croire, mais pas les femmes ».

Il a insisté sur le rôle des femmes, dès le matin de la résurrection, pour la transmission de la foi: « Dans les Évangiles, au contraire, les femmes ont un rôle primordial, fondamental. Nous pouvons saisir ici un élément en faveur du caractère historique de la Résurrection : s’il s’était agi d’un fait inventé, dans le contexte de l’époque, il n’aurait pas pu se baser sur le témoignage des femmes. Les évangélistes, eux, racontent simplement ce qui s’est passé : les premiers témoins sont les femmes. »

Le « génie féminin » en théologie

Le pape a aussi exhorté à encourager le « génie féminin » en théologie, le 5 décembre 2014, dans son discours à la Commission théologique internationale: « En vertu de leur génie féminin, les théologiennes peuvent souligner, pour le bénéfice de tous, certains aspects inexplorés de l’insondable mystère du Christ ».

Le pape a donné pour modèle aux 25 théologiens la Vierge Marie, « maîtresse d’authentique théologie » et « femme de l’écoute, femme de la contemplation, femme de la proximité aux problèmes de l’Église et des personnes ».

Un « coeur créatif »

En 2015, le pape a salué la Journée mondiale des femmes après l’angélus en notant leur « coeur créatif »: « Aujourd’hui, 8 mars, je salue toutes les femmes ! Toutes les femmes qui, chaque jour, cherchent à construire une société plus humaine et accueillante. Et un merci fraternel aussi à celles qui, de mille façons, témoignent de l’Évangile et travaillent dans l’Église. C’est pour nous une occasion de redire l’importance et la nécessité de leur présence dans la vie. Un monde où les femmes sont marginalisées est un monde stérile, parce que les femmes apportent non seulement la vie mais nous transmettent également la capacité de voir au-delà — elles voient au-delà d’elles-mêmes —, elles nous transmettent la capacité de comprendre le monde avec des yeux différents, de ressentir les choses avec un cœur plus créatif, plus patient, plus tendre. Une prière et une bénédiction particulière pour toutes les femmes ici présentes sur la place et pour toutes les femmes ! Mes salutations ! »

Les tweets du pape François des 6 et 7 mars étaient centrés sur le sens à donner au carême.

Jeudi 7 mars 2019, la mémoire des bienfaits

« Au début du Carême, nous ferons bien de demander la grâce de conserver la mémoire de tout ce que le Seigneur a fait dans nos vies, de combien il nous a aimés.
Mercredi 6 mars, mercredi des Cendres, le retour au Père

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel