Faire un don

Le pape embrasse une personne handicapée - Capture

Journée du malade: le pape défend la dignité « inaliénable » des infirmes

« Chaque malade est et reste toujours un être humain »

Pour la XXVe Journée mondiale du malade, qui sera célébrée le 11 février 2017, le pape François défend la dignité « inaliénable » des infirmes et des porteurs de handicaps « même très lourds ». Chaque malade a « un don personnel à partager avec les autres », assure-t-il dans son message annuel.

La Journée sera célébrée dans toute l’Église et de façon particulière à Lourdes (France), sur le thème « Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit: ‘Le Puissant fit pour moi de grandes choses …’ (Lc 1,49) ».

Dans le message, publié par le Saint-Siège deux mois plus tôt, le pape exprime sa proximité à tous ceux qui vivent l’expérience de la souffrance et à leurs familles.

« Les infirmes, comme les porteurs de handicaps même très lourds, assure-t-il, ont leur inaliénable dignité et leur mission dans la vie, et ne deviennent jamais de simples objets, même si parfois ils peuvent sembler seulement passifs, mais en réalité, ce n’est jamais ainsi ». Et le pape d’insister : « Chaque malade est et reste toujours un être humain, et doit être traité comme tel ».

Le pape François invite à demander à la Vierge Marie de Lourdes « la grâce de savoir nous mettre toujours en relation avec le malade comme avec une personne qui, certainement, a besoin d’aide (…), mais qui porte en elle un don personnel à partager avec les autres ».

À l’occasion de la Journée mondiale du malade, il encourage à « trouver un nouvel élan pour contribuer à la diffusion d’une culture respectueuse de la vie, de la santé et de l’environnement ; une impulsion nouvelle à lutter pour le respect de l’intégralité et de la dignité des personnes, également à travers une approche juste des questions bioéthiques, de la protection des plus faibles et de la sauvegarde de l’environnement ».

Saluant les soignants et toutes les personnes engagées au service des malades et des indigents, il leur recommande d’être toujours « des signes joyeux de la présence et de l’amour de Dieu », et leur donne pour modèles saint Jean de Dieu, saint Camille de Lellis, et sainte Mère Teresa de Calcutta.

La Journée mondiale du malade a été instituée par saint Jean-Paul II en 1992, et célébrée pour la première fois à Lourdes le 11 février 1993.

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel