Jeunes: « Allez sur les routes de la vie sans peur ! »

Le dimanche du pape avec 550 jeunes Italiens

Les jeunes "Cavalieri" en audience © L'Osservatore Romano

Les jeunes "Cavalieri" en audience © L'Osservatore Romano

« Allez sur les routes de la vie sans peur ! Dans la joie et l’espérance ! » a dit le pape François à des jeunes Italiens de Lorette, avec lesquels il a passé la journée de dimanche, 17 septembre 2017.

Le pape a accueilli au Vatican les participants à la 20e édition de la fête « Giovaninsieme » (Jeunesensemble) : un groupe d’environ 550 garçons et filles accompagnés par les frères mineurs des Marches, indique L’Osservatore Romano du 19 septembre 2017. Le pape a passé presque toute la journée avec les jeunes : il est arrivé dans la Salle Paul VI à 9h30, à pied, directement de la maison Sainte Marthe, et a parlé avec les jeunes jusqu’à l’angélus dominical.

Ensuite il les a rejoints à nouveau, vers 15h, pour y rester jusqu’à 16h30. L’Osservatore Romano parle d’ « une rencontre informelle, en famille » : « Tout s’est déroulé dans la simplicité et la spontanéité. »

La fête « Giovaninsieme » est organisée tous les ans pour le début de l’activité pastorale à Lorette, en Italie centrale, où les frères, en collaboration avec les sœurs franciscaines d’Alcantara, organisent dans la Maison de spiritualité « Terre des fioretti » de nombreuses initiatives pour adolescents, jeunes, familles, divorcés et grands-parents. Cette année, en vue du prochain synode des évêques consacré aux jeunes, ils ont été invités par le pape.

« Giovaninsieme » a commencé le 16 septembre à Lorette avec une catéchèse sur l’Évangile de la Résurrection, un pèlerinage à la Sainte Maison de la Vierge Marie et la messe célébrée avec l’archevêque Mgr Fabio Dal Cin. Le dimanche, vers 4h30, les jeunes sont partis pour Rome pour arriver au Vatican à 8h30. Ils ont pris leur petit-déjeuner dans le hall de la Salle Paul VI et à 9h30 le pape François est arrivé.

Accueilli par le père provincial des frères mineurs des Marches, Ferdinando Campana, le pape a demandé: « Mais ont-ils pris leur petit-déjeuner ? » Puis, il a écouté les chants et regardé les jeunes et frères réaliser des chorégraphies.

À travers une vidéo, les jeunes ont raconté au pape l’expérience de la récente marche de Lorette à Assise et lui ont offert quatre cadeaux précisément liés à ces jours de vie communautaire intense : un bâton du pèlerin particulier, duquel pendent des fils avec des nœuds. Chaque nœud, a expliqué le p. Alessandro, participant à la rencontre, « représente un visage et une prière confiée aux marcheurs ». Deux jeunes ont ensuite apporté un vase contenant de la terre des villages frappés par le tremblement de terre et la statue de la Vierge de Lorette qui a été pèlerine dans ces régions. Le dernier cadeau était un crucifix réalisé par Roberta Giulini sur la base du célèbre crucifix de la Portioncule (Assise).

Après un chant d’invocation à l’Esprit-Saint, il y a eu un moment d’écoute de la Parole de Dieu, avec la lecture du psaume 121 suivi du passage des disciples d’Emmaüs raconté dans l’Évangile de Luc. C’est sur ce passage que le pape a centré sa catéchèse improvisée pour les jeunes, en les impliquant de temps en temps par des questions : « Tu veux devenir adulte ou rester un enfant ? »

L’après-midi, pendant la présentation du projet pastoral, le pape a plaisanté avec les frères et avec sœur Armanda, dans un climat de joie qui a impliqué tout le monde, indique la même source. Dans la dernière partie de la rencontre, des questions sur la vie, la foi, la vocation, l’amour, la famille ont été posées au pape.

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!