Faire un don
Congrégation des jésuites © gc36.org

Congrégation des jésuites © gc36.org

Jésuites: la réconciliation fondée sur « la justice, la foi et la solidarité avec les pauvres »

Clôture de la 36e Congrégation générale

Les jésuites veulent « participer à un grand ministère de réconciliation basé sur la justice, la foi et la solidarité avec les pauvres ».

C’est ce que souligne le décret majeur de la Congrégation intitulé « La vie et la mission dans la Compagnie ». Ce document est le fruit du travail de la 36e Congrégation générale des jésuites qui a terminé son travail le 12 novembre 2016, à Rome. Le père Arturo Sosa Abascal, vénézuélien, a été élu nouveau supérieur général de la Compagnie.

Le décret souligne l’importance de la communauté locale qui « est la place naturelle pour la rencontre et le partage ». Il rappelle également que « la base » de la mission des jésuites « doit être un constant renouveau spirituel », et « en particulier, les Exercices spirituels ». « Cela donnera aux jésuites la capacité d’enflammer ceux qu’ils rencontrent », ajoute le document.

La Congrégation a aussi examiné un autre texte sur les communautés jésuites vivant dans les zones de conflits. Intitulé « Soutien et solidarité avec les compagnons jésuites et leurs collaborateurs vivant dans des zones de guerre ou des situations dangereuses », il exprime la « proximité dans la prière » et « la solidarité » de tous les membres de la Compagnie avec ces jésuites ainsi qu’avec les « hommes et femmes qui partagent la mission jésuite ».

Parmi les autres résultats des semaines de travail des délégués : des décisions concernant l’organisation interne de la Compagnie. Le décret « Gouvernance rénovée pour une mission rénovée » vise à améliorer « la gouvernance de la Compagnie au niveau universel » et demande au Père Général de poursuivre le travail du renouvellement de la gouvernance.

En concluant la 36e Congrégation générale, le père Arturo Sosa Abascal a dit : « Nous avons semé les graines dans le sol, nous avons essayé de donner le meilleur de nous-mêmes à la plante. La terre donnera son fruit. Grâce à Dieu cela ne dépend pas de nous … nous l’avons fait en plaçant notre espoir en Lui. Nous ne savons pas comment cela va se développer, mais nous savons qu’Il va la faire croître, selon Ses plans, sans nécessairement suivre le nôtre, selon Ses désirs… ».

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel