Faire un don
Séminaire français de Rome © seminairefrancais.org

Séminaire français de Rome © seminairefrancais.org

Fondation Wallenberg: le titre de « Maison de vie » décerné au Séminaire français de Rome

Une plaque commémorative sera dévoilée le 9 mai 2017

La Fondation internationale Raoul Wallenberg  remettra le titre de « Maison de vie » au Séminaire pontifical français de Rome pour avoir caché de nombreux réfugiés, en particulier des juifs, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une plaque commémorative sera dévoilée le 9 mai 2017, à 18h, dans le hall d’entrée du Séminaire, annonce un communiqué de l’établissement. La cérémonie se déroulera en présence de nombreuses personnalités diplomatiques et ecclésiastiques et de représentants de la communauté juive de Rome.

Le Séminaire pontifical français de Rome a servi de refuge aux officiers anglais et américains, aux soldats italiens refusant de se battre aux côtés des Allemands et à 50 Juifs dont les noms sont conservés dans la « liste des réfugiés israélites au Séminaire pontifical français ».

Cette « liste » a été publiée dans l’ouvrage « 150 ans au cœur de Rome. Le Séminaire français 1853-2003 », en 2004. Elle compte quarante hommes (ou jeunes garçons) et dix femmes (ou jeunes filles) juifs cachés au Séminaire en 1943.

Le projet « Maisons de vie », lancé par la Fondation Raoul Wallenberg  il y a deux ans, vise à identifier les lieux qui ont abrité des victimes de la persécution nazie. La Fondation a déjà pu retrouver plus de 300 « Maisons de vie » dans plusieurs pays d’Europe. La plupart des « Maisons de Vie » reconnues jusqu’ici sont des églises, des couvents et des monastères. Souvent les réfugiés étaient des enfants dont les parents avaient été déportés dans des camps de concentration.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel