Faire un don
Amoris laetitia, couverture, vatican.va

Amoris laetitia, couverture, vatican.va

Famille: l’exhortation apostolique « La Joie de l’amour », vendredi 8 avril

Annonce du P. Lombardi

Amoris laetitia, La Joie de l’amour : tel est le titre de l’exhortation apostolique « post-synodale » du pape François sur l’amour dans la famille qui sera présentée à la presse, au Vatican, vendredi 8 avril, annonce le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, le P. Federico Lombardi S.J.

Le pape a donc voulu qu’au début de toute réflexion sur la famille soient réaffirmés à la fois l’amour et l’allégresse: Amoris laetitia. C’est aussi ce qu’avaient demandé les deux assemblées : qu’avant d’évoquer les échecs et les drames des familles soit réaffirmée la beauté de la famille chrétienne.

Ce nouveau document sera présenté par le cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du synode des évêques, par le cardinal Christoph Schönborn, O.P., archevêque de Vienne, par les époux Francesco Miano (professeur de philosophie morale, Rome, Tor Vergata) et Giuseppina De Simone Miano (professeur de philosophie, Naples).

Le texte sera disponible à midi, en français, italien, anglais, allemand, espagnol, et portugais.

C’est le 19 mars, en la fête de saint Joseph, que le pape a signé ce document qui noue la gerbe non seulement de deux synodes sur la famille, mais d’une grande consultation du peuple de Dieu et d’un inter-synode exceptionnel d’un an illustré notamment par ses catéchèses du mercredi sur la famille.

La troisième Assemblée générale « extraordinaire » du Synode des évêques a eu lieu du 5 au 19 octobre 2014, sur le thème : « Les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation ». La XIVe Assemblée générale « ordinaire » a eu lieu du 4 au 25 octobre 2015, sur le thème : « La vocation et la mission de la famille dans l’Eglise et le monde contemporain ».

Le cardinal Schönborn présentera le document: l’archevêque de Vienne a aussi présenté à la presse le Rapport final du synode, le 24 octobre 2015, affirmant notamment que le message du synode, c’était « la famille elle-même », et « un grand ‘oui’ à la famille » : « Ce n’est pas un modèle passé ! »

Le théologien, ancien étudiant de Joseph Ratzinger – et membre du Ratzinger Schülerkreis –, est aussi le Rédacteur en chef du Catéchisme de l’Eglise catholique (1992).

Lors de cette présentation du Rapport d’octobre 2015, il faisait remarquer notamment que le travail des pasteurs consiste à « discerner »: « Le document, par ailleurs, parle de différentes situations de la famille avec une grande affection mais le mot clef c’est le mot ‘discernement’, avec une invitation à penser qu’il n’y a pas de ‘noir’ ou ‘blanc’, un simple ‘oui’ ou ‘non’, c’est à discerner. » Le cardinal Schönborn rappelle que c’est le mot qu’emploie Jean-Paul II dans Familiaris consortio (n° 84) où le saint pape souligne « l’obligation pour les pasteurs, par amour de la vérité, d’exercer un discernement ».

C’est peut-être un mot clef du document du pape François, très attendu : le discernement. Avec un souci spécial pour les jeunes qui se préparent au mariage, comme le souhaitaient les évêques du monde réunis en synode.

Pour sa part, le Conseil pontifical pour la famille a manifesté son souci de la réception du document dans les Eglises locales : il a demandé aux évêques du monde entier de prévoir une présentation du document dans leurs diocèses, par un expert en pastorale familiale, un théologien, ou par des époux catholiques formés dans ce domaine.

Ce sera la seconde exhortation apostolique « post-synodale » d’un pape sur le thème de la famille, après Familiaris consortio publiée par saint Jean-Paul II le 22 novembre 1981 sur « les tâches de la famille chrétienne dans le monde d’aujourd’hui ».

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel