Faire un don
Le pape signe sa Lettre apostolique Misericordia et Misera, capture CTV

Le pape signe sa Lettre apostolique Misericordia et Misera, capture CTV

Europe: la présidence du CCEE lit « Misericordia et misera »

S’engager pour une «culture de la miséricorde»

« En suivant l’intuition du Pape François, nous souhaitons un renouveau du visage de l’Eglise par le biais d’une conversion pastorale qui rende plus lumineuse la « culture de la miséricorde » », : en ces termes, la présidence du Conseil des conférences épiscopales européennes (CCEE) propose cette lecture de lettre apostolique du pape François pour le prolongement de l’Année sainte extraordinaire de la miséricorde «Misericordia et misera».

St-Gall, 25 novembre 2016

«J’annoncerai ton nom à mes frères» (Psaume 22, 23)
L’Eglise catholique en Europe a vécu avec joie et espérance l’Année Jubilaire qui vient de s’achever. Nombreuses ont été les grâces reçues et partagées pendant cette Année Sainte. Nous sommes fortement convaincus que les fruits de ce temps continueront à enrichir le chemin de foi de l’Eglise en Europe.

Le bruit assourdissant des guerres, des luttes idéologiques, des oppositions, des déviations culturelles, les formes d’exclusion sociales croissantes et la pauvreté ne font qu’amplifier le sentiment d’égarement si répandu dans les sociétés européennes. Toutefois, nous ne pouvons pas oublier qu’à la base de tout cela se trouve le détachement des grandes valeurs promues et soutenues par l’Evangile qui ont inspiré la culture européenne.

Aujourd’hui, il faut soutenir l’espérance, il nous faut pouvoir regarder à l’avenir avec confiance, renouveler la mémoire chrétienne qui a donné à l’histoire européenne un parfum humain. C’est dans l’expérience concrète de la Miséricorde divine, vécue en cette Année Sainte, que se greffe l’engagement des Evêques d’Europe en faveur d’une nouvelle évangélisation, qui soit en mesure de redonner de l’espérance aux cœurs et de susciter de nouvelles formes de solidarité.

Cet engagement se pose également comme une réponse concrète à la proposition du Pape François exprimée dans la lettre apostolique «Misericordia et misera», publiée en conclusion du Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde. C’est avec enthousiasme que nous accueillons son invitation à consolider notre connaissance de la Parole de Dieu et notre pratique sacramentelle, tout en redécouvrant notamment le sacrement de la réconciliation.

Dans les mois à venir, le CCEE veillera avec sollicitude à aider les conférences épiscopales à identifier les meilleures façons possibles de répondre aux différentes propositions concrètes avancées par le Saint Père, aussi bien dans le domaine de la pastorale que dans l’engagement social de chaque fidèle et de chaque communauté locale. En suivant l’intuition du Pape François, nous souhaitons un renouveau du visage de l’Eglise par le biais d’une conversion pastorale qui rende plus lumineuse la « culture de la miséricorde » (cfr. Misericordia et misera, 20).

Nous sommes reconnaissants au Saint Père qui a eu l’inspiration de nous convoquer pour célébrer, ensemble, ce temps de grâce sous le signe de la miséricorde. Nous souhaitons lui assurer notre proximité filiale, notre prière et notre volonté de continuer avec enthousiasme la tâche pastorale qui nous a été confiée au service de l’Eglise qui est en Europe.

Card. Angelo Bagnasco, Archevêque de Gênes, Président de la Conférence Episcopale Italienne, Président du CCEE
 
Card. Vincent Nichols, Archevêque de Westminster, Président de la Conférence Episcopale d’Angleterre et Pays de Galles, Vice-Président du CCEE
 
S.E. Mgr. Stanisław Gądecki, Archevêque de Poznań, Président de la Conférence Episcopale de Pologne, Vice-Président du CCEE

About Rédaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel