Faire un don
Visite du grand imam de Al-Azhar (Le Caire, Egypte) © L'Osservatore Romano

Visite du grand imam de Al-Azhar (Le Caire, Egypte) © L'Osservatore Romano

Egypte: poursuite du dialogue entre le Vatican et l’autorité de l’islam sunnite Al-Azhar

Rencontre à la nonciature du Caire

Le dialogue se poursuit entre le Vatican et l’autorité de l’islam sunnite Al-Azhar du Caire (Egypte), souligne un communiqué du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, ce mardi 4 juillet 2017.

« À la suite du précédent Accord du 28 mai 1998 et à la lumière des discours du pape François et du grand imam d’Al-Azhar Ahmed Mohamed al-Tayyeb lors de la conférence historique de la paix au Caire, le 28 avril dernier, s’est exprimé l’engagement commun à poursuivre les réflexions partagées, destinées à promouvoir un dialogue interreligieux fructueux et efficace, centré en particulier sur la promotion de la paix et sur la construction d’un monde plus juste », précise ce communiqué.

Une rencontre a en effet eu lieu entre le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (CPDI) et le Centre d’Al-Azhar pour le dialogue (CAD), hier, lundi 3 juillet 2017 à la nonciature apostolique en Egypte.

La délégation du CAD était composée du cheikh le professeur Mohey al-Din Afifi Ahmed, secrétaire général de l’Académie des recherches islamiques d’Al Azhar et coordinateur du dialogue au CAD, et du docteur Kamal Boraiqa Abdelsalam, membre du même Centre.

La délégation du CPDI était composée de Mgr Miguel Ángel Ayuso Guixot, M.C.C.J., secrétaire – « numéro 2 » – du CPDI, de Mgr Khaled Akasheh, chef de bureau pour l’islam et du p. Jean Druel, O.P., directeur de l’Institut dominicain des Études orientales du Caire.

Nous rapportions hier, une réflexion de L’Osservatore Romano (1er-2 juillet 2017) faisant état d’une proposition de loi inédite en Egypte, pour condamner la violence au nom du Coran : elle a été soumise par les chercheurs de l’université Al-Azhar aux collaborateurs du président Abdel Fattah al-Sissi.

C’est le cheikh Ahmed al-Tayyeb, grand imam d’Al-Azhar, qui l’a annoncé. Ainsi, l’université cherche à faire obstacle aux violences et aux propagandes perpétrées au nom de l’islam.

Le projet de loi vise à affirmer « la totale incompatibilité entre la violence justifiée par des arguments religieux et la loi islamique », à réduire les manifestations de haine et d’intolérance encouragées par des extrémistes et « à re-proposer le principe de citoyenneté comme base d’une coexistence pacifique entre concitoyens appartenant à différentes composantes religieuses », note L’Osservatore Romano.

Le comité qui a travaillé sur le projet de loi, guidé par Mohamed Abdel Salam, conseiller juridique du grand imam d’Al-Azhar, avait été constitué le 13 mai dernier et était composé de cinq experts, spécialisés dans différents secteurs juridiques. Dans la rédaction du projet de loi, les membres du comité ont tenu compte de quelques textes fondamentaux comme la Déclaration universelle des droits de l’homme, outre que la Constitution égyptienne et des dispositions de droit pénal en vigueur en Égypte.

De nombreux observateurs considèrent que l’initiative a pour objectif d’exprimer une nette prise de distance d’Al-Azhar par rapport à des propagandes qui justifient la haine et la violence dans la communauté islamique, commente le quotidien du Vatican.

D’après l’agence vaticane Fides, le texte évite d’entrer dans les détails des peines individuelles à infliger à ceux qui sont responsables d’instigation à la haine religieuse : elles  seront spécifiées par l’organe législatif.

Al-Azhar a multiplié les gestes de dialogue et de paix ces dernières années. Le pape a reçu le grand imam au Vatican le 23 mai 2016: le lendemain l’imam était à Paris (France), devant le Bataclan, lieu de la tragédie du 13 novembre 2015, pour prier et rejeter le terrorisme.

En octobre 2016, également pour rejeter le terrorisme, une délégation de Al-Azhar s’est rendue à l’église du père Jacques Hamel, assassiné à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen (France), le 26 juillet précédent.

Le pape s’est lui même rendu au Caire le 28 avril dernier: il a notamment participé, à Al-Azhar à une conférence des religions pour la paix aux côtés du patriarche oecuménique Bartholomée Ier.

Avec une traduction de Constance Roques

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel