Faire un don
Consistoire pour la création de 13 cardinaux, 5 octobre 2019, capture Vatican Media

Consistoire pour la création de 13 cardinaux, 5 octobre 2019, capture Vatican Media

Décès du cardinal brésilien Serafim Fernandes de Araújo

Un homme de communication

Le cardinal brésilien Serafim Fernandes de Araújo, 95 ans, s’est éteint ce mardi matin, 8 octobre 2019, annonce le Saint-Siège: ayant été nommé évêque auxiliaire de Belo Horizonte le 19 janvier 1959, était le deuxième évêque le plus ancien du monde, et un des plus stables: il n’a jamais changé de diocèse.
Il avait été créé cardinal par saint Jean-Paul II le 21 février 1998. Il avait pris sa retraite comme archevêque de Belo Horizonte à 79 ans passés, en janvier 2004.

Il était né le 13 août 1924 à Minas Novas, dans le diocèse d’Araçuaí, dans l’État de Minas Gerais (Brésil), aîné d’une famille qui comptera 16 enfants.

Après des études au séminaire de Diamantina, en 1945, il partit étudier la théologie à Rome, à l’Université pontificale grégorienne et c’est là qu’il fut ordonné prêtre, à  Saint-Jean-du-Latran, le 12 mars 1949.

De retour au Brésil en 1951, il exerça son ministère comme curé à Gouveia jusqu’en 1957, puis à Curvelo. En 1956-1957, il est à la fois curé de paroisse et aumônier dans la police militaire.  A partir de 1956, il enseigne le droit canonique au séminaire provincial de Diamantina, a la responsabilité de la catéchèse du diocèse et il enseigne la religion l’Escola Normal de la même ville. En 1959, c’est saint Jean XXIII qui le nomme évêque auxiliaire de Belo Horizonte.

Il était spécialement engagé dans l’éducation et dans la communication: dès 1960, il est nommé recteur de l’Université catholique. Il a aussi été responsable d’une émission de radio quotidienne, « A Palavra de Deus » (“La Parole de Dieu”), sur Radio Amarica, de Belo Horizonte, et d’une émission dominicale sur trois chaînes de télévision différentes (Bandeirantes, Globo et Minas).

Il a participé à toutes les sessions du Concile Vatican II (1962-1965) et aux Conférences générales des évêques d’Amérique latine (CELAM) à Puebla (1979) et à Saint-Domingue (1992).

Il avait atteint les 80 ans et n’a donc pas participé aux conclaves de 2005 et 2013.

Avec son départ, le Collège des cardinaux est composé de 224 membres, dont 127 électeurs, et 97 cardinaux de plus de 80 ans non-électeurs.

Le plafond de référence fixé par saint Paul VI est, on s’en souvient, de 120 cardinaux électeurs en cas de conclave: le consistoire de samedi dernier, 5 octobre l’a dépassé, anticipant ainsi sur le calendrier des anniversaires des cardinaux qui vont avoir 80 ans et ne seront plus électeurs.

About Rédaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel