Curie romaine : plus de jeunes et plus de femmes dans le personnel

21e réunion du C9

Réunion du C9 © L'Osservatore Romano

Réunion du C9 © L'Osservatore Romano

Du personnel « moins clérical et plus international » et « plus de jeunes et de femmes ». C’est l’un des points qui a été abordé au cours de la 21e réunion du Conseil des cardinaux (C9) chargé d’assister le pape dans la réforme de la Curie romaine.

Le directeur du Bureau de presse Greg Burke a rendu le 13 septembre 2017 un bilan de la rencontre qui a eu lieu du 11 au 13 septembre, en l’absence du cardinal George Pell et du cardinal Laurent Monsengwo Pasinya. Le pape François s’est joint aux travaux seulement à partir du deuxième jour, au lendemain de son retour de Colombie.

Les sessions, a indiqué Greg Burke, ont été dédiées en particulier au « statut des propositions que le C9 a remises au pape pour la réforme de la Curie ».

Les membres ont conduit une réflexion, guidée par le coordinateur du Conseil, le cardinal Óscar Rodriguez Maradiaga, sur les textes du pape sur la réforme : ceux des vœux de Noël à la Curie romaine, des deux consistoires, de février 2015 et d’octobre 2015, à l’occasion du 50e anniversaire du Synode des évêques.

Parmi les thèmes de la discussion : la Curie comme instrument d’évangélisation et de service pour le pape et pour les Eglises locales ; la décentralisation ; le rôle des Nonciatures apostoliques ; la sélection et la compétence du personnel, moins clérical et plus international, avec plus de jeunes et de femmes.

Les cardinaux ont aussi réfléchi sur le récent Motu Proprio “Magnum Principium” et ses conséquences sur la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements. Ce document publié le 9 septembre dernier stipule que le Saint-Siège doit « confirmer » – ratifier – les traductions liturgiques approuvées par les Conférences épiscopales.

Au cours de ces trois journées, le C9 a écouté Mgr Rino Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, sur le travail de son dicastère, le cardinal Sean Patrick O’Malley sur la Commission pontificale pour la protection des mineurs et le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples (“Propaganda Fide”).

Les cardinaux ont aussi relu les statuts du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, né le 1er septembre 2016.

La prochaine réunion du C9 est prévue du 11 au 13 décembre 2017.

Le Conseil des cardinaux institué par le pape François en septembre 2013 pour l’aider dans le gouvernement de l’Église et la réforme de la Curie romaine est composé de neuf cardinaux représentant les cinq continents : Oscar Andres Rodriguez Maradiaga (Honduras, coordinateur), Giuseppe Bertello (Italien, Vatican), Francisco Javier Errazuriz Ossa (Chili, pour l’Amérique latine), Sean Patrick O’Malley (États-Unis, pour l’Amérique du Nord), Oswald Gracias (Inde, pour l’Asie), Reinhard Marx (Allemagne, pour l’Europe), Laurent Monsengwo Pasinya (RDC, pour l’Afrique), George Pell (Australie, pour l’Océanie) et Pietro Parolin (Secrétaire d’État).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!