Faire un don
Accord entre jésuites et secrétariat pour la communication

Accord entre jésuites et secrétariat pour la communication

Communication : accord entre les jésuites et le Vatican

Une présence renouvelée au sein des médias du Saint-Siège

Une convention a été signée entre le Secrétariat pour la communication (SpC) et la Compagnie de Jésus, ce 21 septembre 2017, au Vatican : l’initiative marque une « présence renouvelée des pères jésuites » dans les organes de communication du petit Etat. Jusqu’au processus de réforme de ces dernières années, Radio Vatican avait été confiée, depuis sa création en 1931, à la congrégation.

L’accord a été signé par le préfet du dicastère, Mgr Dario Edoardo Viganò, et par le père Juan Antonio Guerrero Alves, délégué du préposé général de la Compagnie de Jésus. Il a pour objectif de réguler « la façon dont la Compagnie de Jésus peut continuer à servir l’Eglise dans la mission apostolique d’annoncer l’Evangile au sein d’une nouvelle réalité », a expliqué Mgr Viganò à l’agence catholique italienne SIR.

La Secrétairerie d’Etat a apporté une « aide au discernement », précise-t-il : elle « a indiqué les critères selon lesquels le dicastère … devra se comporter avec les autres familles religieuses ». Le préfet explique aussi qu’il a tenu le pape François « informé sur les étapes de cette présence renouvelée des pères jésuites dans la nouvelle réalité de communication ».

Il souligne la « présence historique » des jésuites dans la communication du Saint-Siège : « Il y a eu beaucoup de chemin depuis 1931, année de la naissance de Radio Vatican avec le pape Pie XI et Guglielmo Marconi ». Depuis cette date « les jésuites, y compris grâce à leur présence internationale dans une maison proche de la station de Radio, ont alimenté au fil du temps les listes des rédacteurs, en portant les messages du pape dans les quatre coins du monde ».

Cette signature intervient quelques jours après les cent ans – 18 septembre – du père jésuite Antonio Stefanizzi, « directeur historique » de Radio Vatican, rappelle encore Mgr Viganò : « Il a accompli son ministère à la Radio en un moment de force rénovatrice particulière de l’Eglise, durant le Concile œcuménique Vatican II. Ce fut justement lui… qui mit l’auditeur au centre de sa mission. Avec des interviews, des services et des approfondissements, le p. Stefanizzi a traduit et divulgué le travail qui était réalisé dans le hall conciliaire pour le monde extérieur, sans différente narration mais selon une herméneutique spirituelle correcte. »

Et c’est « dans cet esprit » que veut être l’accord, conclut-il.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel