Colombie : le pape appelle les jésuites à contribuer à la réconciliation

Rencontre avec la Compagnie de Jésus à Cartagena

Rencontre avec les jésuites de Colombie © L'Osservatore Romano

Rencontre avec les jésuites de Colombie © L'Osservatore Romano

Le pape François a appelé les jésuites colombiens à contribuer à la réconciliation du peuple, qui demande « une lente guérison des profondes cicatrices », a déclaré à Radio Vatican le père jésuite Antonio Spadaro, directeur de La Civiltà Cattolica, la revue des jésuites italiens.

Cet appel a été lancé par le pape lors de sa rencontre privée d’une trentaine de minutes avec des représentants de la communauté jésuite dans le cloître de Santo Domingo à Cartagena de Indias, le 10 septembre 2017. Le pape a répondu à une série de questions posées par ses confrères, a indiqué le père Spadaro, qui a accompagné le pape lors de son voyage apostolique en Colombie, du 6 au 11 septembre.

Le pape François a souligné l’importance du rôle social que les jésuites peuvent exercer sur le chemin de la réconciliation nationale. Dans l’esprit du pape, a expliqué le p. Spadaro, « il ne s’agit pas de conclure des accords abstraits », mais de réconcilier tout un peuple.

Au cours de la rencontre, ses confrères ont vu « un pape confiant face au chemin de réconciliation entrepris par la Colombie », a déclaré le père Spadaro. Le pape, a-t-il dit, a réaffirmé que « le devoir de l’Église n’est pas de se substituer à l’État, mais d’accompagner les mouvements qui ont le plus à cœur la dignité humaine ». Le pape a également encouragé tous les jésuites à persévérer dans leur engagement pastoral et intellectuel, en précisant que « l’engagement intellectuel doit se nourrir de la réalité ».

Les jésuites, a souligné le pape, devraient non seulement accompagner les familles des victimes ou des guérilleros, mais travailler aussi « à la valorisation et à la sauvegarde de l’Amazonie, à l’énorme patrimoine naturel que possède la Colombie », a rapporté le directeur.

Parmi les thèmes soulevés lors de la rencontre, il y a eu des questions relatives au « pontificat » du pape François, a dit le p. Spadaro, au « rôle des jésuites dans le domaine culturel et universitaire » en Amérique latine, différentes questions sur la Colombie et sur l’exhortation apostolique post-synodale Amoris Laetitia. Le pape, a expliqué P. Spadaro, a réaffirmé « l’importance que ce document soit reçu dans son intégralité pour mettre en mouvement des dynamiques positives dans l’Église ».

Avec une traduction d’Océane Le Gall

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!