Faire un don
Card. Dominique Mamberti @miopapa.it

Card. Dominique Mamberti @miopapa.it

«Cercle Saint Pierre»: le card. Mamberti plaide pour l’action soutenue par la prière

Les bras ouverts pour les personnes démunies de Rome

« Si l’action n’est pas soutenue par la prière, elle devient du pur activisme et non un témoignage »: c’est ce qu’a rappelé le cardinal Dominique Mamberti, préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique aux associés du Cercle Saint Pierre (Circolo San Pietro).

Le cardinal français a en effet présidé la messe pour la clôture de l’année sociale dans l’église San Lorenzo in Damaso de Rome, rapporte L’Osservatore Romano en italien du 17 juillet 2018.

Dans son homélie, le cardinal a fait observer que la devise « prière, action, sacrifice » qui caractérise depuis presque 150 ans l’action caritative de cette association du diocèse du pape, résume un « programme » de vie applicable à tous les chrétiens.

« Si l’action n’est pas soutenue par la prière, elle devient de l’activisme pur et non un témoignage », a-t-il expliqué. « Et si le sacrifice est absent de la vie du chrétien, s’est-il interrogé, comment celui-ci peut-il s’unir à son Seigneur sur la croix ? »

Dans la basilique romaine du Palais de la Chancellerie, le cardinal Mamberti a fait l’éloge de l’engagement du Cercle Saint Pierre pour soulager les pauvretés du diocèse du pape : « Nous savons qu’il y a beaucoup de besoins dans cette ville de Rome, a-t-il dit, et nous voulons demander au Seigneur de nous engager toujours plus pour le pape et pour nos frères ».

Il leur a rappelé la vocation de Rome à « présider à la charité », pour susciter un changement dans le tissu social menacé par le cynisme et par l’indifférence : la Ville éternelle est le « centre de la catholicité, ennoblie par le sang des martyrs ». Le célébrant a souhaité que cela contribue à la rendre « toujours plus digne de la mission que le Seigneur a confié à l’Église de Rome et à son évêque ».

Avant de rappeler que le service à la personne démunie est en soi un témoignage de l’amour du Christ, le cardinal Mamberti a demandé de renouveler l’engagement de foi et de charité concrète : « Il nous revient, de mettre en évidence que la foi et l’amour du Seigneur sont encore ardents dans notre ville, il nous revient de montrer que nous pratiquons les commandements du Seigneur, en particulier celui de l’amour. Il nous revient de donner aux pèlerins l’accueil qu’ils attendent en tant que frères dans la foi et de traiter les pauvres comme la « chair du Christ », selon l’expression employée par le Saint-Père. Parce que la charité passe avant tout. »

Ce n’est pas possible de « rester les bras croisés » parce qu’un élan pour « discerner et agir » fait partie de la vocation chrétienne, a insisté le cardinal français.

Avec Anita Bourdin

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel