Faire un don
Audience générale du 25 septembre 2019 © Vatican Media

Audience générale du 25 septembre 2019 © Vatican Media

« Celui qui oublie la mort a déjà commencé à mourir », prévient le pape

IVe Rencontre internationale des jeunes à Mexico

« Une culture qui oublie la mort commence à mourir de l’intérieur. Celui qui oublie la mort a déjà commencé à mourir », prévient le pape François dans un message vidéo à l’occasion de la IVe Rencontre internationale des jeunes qui s’est conclue le 31 octobre 2019 à Mexico.

« La mort est ce qui permet que la vie reste vivante », affirme le pape : « C’est le final qui permet d’écrire un récit, de peindre un tableau… Mais attention, la final n’est pas seulement à la fin. Peut-être devrions-nous faire attention à chaque petit final dans la vie quotidienne… la fin de toute parole, la fin de tout silence, de toute page que l’on écrit. »

La mort, poursuit-il, rappelle « l’impossibilité d’être, de comprendre et de tout comprendre ». « C’est une gifle à nos illusions de toute-puissance ». Elle apprend à « nous mettre en relation avec le mystère ». Elle enseigne que « depuis toujours et pour toujours il y a quelqu’un qui nous soutient. Avant et après la fin ».

Le pape évoque aussi trois morts qui remplissent la vie : « La mort de chaque instant, la mort de l’ego et la mort d’un monde qui cède le pas à un nouveau monde ». « Si la mort n’a pas le dernier mot c’est parce que dans la vie nous avons appris à mourir pour un autre », souligne-t-il également.

La rencontre des jeunes, à laquelle participait 250 représentants de 60 villes du monde, était organisée par la Fondation pontificale pour l’éducation – dont le siège est au Vatican – Scholas Occurrentes et par World Ort.

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel