Faire un don
Père Luigi Maria Palazzolo © Vatican News

Père Luigi Maria Palazzolo © Vatican News

Causes des saints : un miracle attribué à l’intercession du p. Luigi Maria Palazzolo

Feu vert pour sa canonisation

Un miracle attribué à l’intercession du bienheureux prêtre italien Luigi Maria Palazzolo (1827-1886), fondateur de l’Institut des Sœurs des pauvres a été reconnu par le Vatican, ouvrant ainsi la voie à sa canonisation.

L’Église catholique reconnaît en tout trois miracles, un martyre et six nouveaux vénérables : le pape François a en effet autorisé la Congrégation pour les causes des saints à promulguer onze décrets en recevant le préfet, le cardinal Angelo Becciu, le 28 novembre 2019.

Le père Luigi Maria Palazzolo a consacré sa vie à l’éducation des enfants abandonnés, aux jeunes et aux pauvres.

Il est né le 10 décembre 1827 à Bergame, le dernier de huit frères, parmi lesquels lui seul a survécu. En 1837, il reste orphelin de père et reçoit de sa pieuse mère une éducation tournée vers la charité envers les pauvres et les malades.

Il est ordonné prêtre le 23 juin 1850 et s’engage dans l’apostolat au sein de la paroisse de Saint Alexandre à Colonna et ensuite à l’église de Saint Bernardin dont il devient recteur en 1855.

Pendant les années qui suivent, il fonde la congrégation des « Sœurs des pauvres » avec la collaboration de Teresa Gabrieli, qui en devient la première supérieure. Il fonde également un institut masculin, les Frères de la Sainte-Famille, qui disparaît cependant en 1928.

Le travail apostolique du père Luigi Palazzolo est énorme : il prêche des exercices spirituels ; organise le temps libre de ses fidèles, met en scène des pièces de théâtre dans le but d’attirer les jeunes.

Avec le temps, « Les Sœurs des pauvres » ouvrent diverses maisons dans les provinces de Bergame, Vicenza, Brescia ; les règles de l’Institut sont approuvées par l’évêque de Bergame Mgr Guindani et – en 1912 – par le Saint-Siège.

Aujourd’hui, la congrégation est présente en Italie, au Luxembourg, en Suisse, en France, en Afrique et son œuvre se décline dans toutes les branches de l’éducation, de l’assistance, du réconfort envers les nécessiteux.

Le père Luigi Maria meurt le 15 juin 1886 et est enterré au cimetière de Saint George à Bergame. Le 4 janvier 1904, son corps est ramené dans l’église principale de la Maison mère de l’Institut à la Via San Bernardino.

Le 31 janvier 1913 est introduite sa cause de béatification, qui a son épilogue dans la cérémonie solennelle de béatification célébrée à Rome par le pape Jean XXIII le 19 mars 1963.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel