Faire un don
Audience du 9 octobre 2019 © Vatican Media

Audience du 9 octobre 2019 © Vatican Media

Causes des saints : trois miracles, dix-sept martyres et six vénérables

Promulgation de onze nouveaux décrets

L’Eglise catholique reconnaît trois miracles, dix-sept martyre et six nouveaux vénérables : le pape a en effet autorisé la Congrégation pour les causes des saints à promulguer onze décrets en recevant le préfet, le cardinal Angelo Becciu, le 28 novembre 2019.

Les décrets reconnaissent un miracle attribué à l’intercession d’un bienheureux italien – ouvrant ainsi la voie à sa canonisation : le père Luigi Maria Palazzolo (1827-1886), fondateur de l’Institut des Sœurs des pauvres (Palazzolo).

Deux autres miracles sont attribués à l’intercession de deux vénérables, qui pourront donc être béatifiés : le prêtre diocésain italien Olinto Marella (1882-1969) et le père Giuseppe Ambrosoli (1923-1987), missionnaire combonien italien, mort en Ouganda. Il faudra un deuxième miracle pour leur canonisation.

Les décrets concernent également les martyres de 17 baptisés, ouvrant la voie à leur béatification : Gaetano Giménez Martín et 15 compagnons, prêtres et laïcs, tués en haine de la foi durant la guerre civile espagnole en 1936; et le prêtre polonais Jan Macha (1914-1942) tué en haine de la foi à Katowice.

Six nouveaux vénérables

Enfin, le dicastère a approuvé six décrets reconnaissant qu’un évêque canadien, un évêque allemand, un prêtre et un religieux italiens, ainsi que deux religieuses des 17e et 18e siècles, une missionnaire et une carmélite, ont vécu les vertus chrétiennes et humaines de façon « héroïque ». Il s’agit de la première étape vers leur canonisation.

– L’évêque canadien Mgr Charlebois (1862-1933), de la Congrégation des Missionnaires oblats de Marie Immaculée, vicaire apostolique de Keewatin ;

– L’évêque allemand Mgr Michael Wittmann (1760-1833), évêque auxiliaire de Ratisbonne ;

– Le prêtre italien Olinto Fedi (1841-1923), fondateur de la Congrégation des Soeurs franciscaines de l’Immaculée ;

– Frère Giacomo Bulgaro (1879-1967), franciscain conventuel italien ;

– Mère Giovanna Maria Battista Solimani – au siècle Maria Antonia (1688-1758), Italienne fondatrice des religieuses Romite di San Giovanni Battista et des Missionnaires de saint Jean Baptiste ;

– Soeur Anna de Jésus de Lobera (1545-1621), carmélite espagnole décédée à Bruxelles (Belgique), au carmel, où son tombeau est un lieu de prière. Compagne de Thérèse d’Avila, elle avait reçu d’elle une croix et sa cape de carmélite, qui sont donc restés au carmel de Bruxelles.

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel