Faire un don
Audience générale du 27 février 2019, capture Vatican Media

Audience générale du 27 février 2019, capture Vatican Media

Catéchèse en français : « la prière chasse toute peur »

« Le premier pas de la prière chrétienne est toujours de s’en remettre à Dieu »

« La prière chasse toute peur », a affirmé le pape François à l’audience générale de ce mercredi matin, 27 février 2019, qu’il a présidée place Saint-Pierre, sous le soleil.

Poursuivant ses catéchèses sur le prière du Notre Père, en méditant sur la demande « Que ton Nom soit sanctifié », le pape a expliqué que le Notre Père éduquait celui qui le prie « à ne pas multiplier les paroles vaines », car Dieu sait de quoi nous avons besoin : « le premier pas de la prière chrétienne est donc de s’en remettre à Dieu, à sa providence ».

Les demandes du chrétien, a-t-il ajouté, expriment sa confiance dans le père, et « la confiance nous conduit à demander ce dont nous avons besoin, sans angoisse ni agitation ».

« Dieu est saint mais si notre vie n’est pas sainte, il y a une grande incohérence : la sainteté de Dieu doit se refléter dans nos actions, dans nos vies… sinon cela scandalise », a aussi averti le pape.

Voici la synthèse de la catéchèse en français.

Synthèse de la catéchèse en français

Frères et sœurs,

La prière du « Notre Père » est composée de sept demandes, facilement divisibles en deux sous-groupes. Avec les trois premières, Jésus nous fait entrer dans ses désirs, tous tournés vers le Père, alors que, dans les quatre autres demandes, c’est lui qui entre en nous et se fait l’interprète de nos besoins. Là se trouve la matrice de toute prière chrétienne : la contemplation de Dieu et de son mystère, d’une part, et de l’autre, une sincère et courageuse demande de ce qui nous est nécessaire pour vivre, et vivre bien.

Point n’est besoin de vaines paroles pour parler avec Dieu : le premier pas de la prière chrétienne est toujours de s’en remettre à Dieu, à sa providence, car il connaît notre cœur mieux que nous-mêmes. Ainsi, la confiance nous conduit à demander ce dont nous avons besoin, sans angoisse ni agitation. C’est pour cela que nous prions en disant, « que ton nom soit sanctifié ». En demandant avec Jésus, que Dieu le Père soit reconnu par tous et adoré pour ce qu’il est vraiment, nous prions aussi pour que la sainteté de Dieu soit manifestée par notre vie et dans le monde. Car la sainteté de Dieu est une force en expansion ; elle s’élargit en cercles concentriques. Voilà pourquoi la prière chasse toute peur. Une chose est sûre : l’Esprit travaille en secret pour la rédemption du monde et les jours du mal sont comptés !

© Librairie éditrice du Vatican

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel