Faire un don
Marielle Franco @ wikimedia commons

Marielle Franco @ wikimedia commons

Brésil: le pape téléphone à la famille de Marielle Franco, assassinée

Abus de la police contre les habitants des bidonvilles

Le pape François a téléphoné à la famille de Marielle Franco, 38 ans, défenseur des droits humains au Brésil, et conseillère municipale de Rio de Janeiro assassinée à Rio le 14 mars 2018, indique le quotidien italien Avvenire le mercredi 21 mars. Le pape a appelé vingt-quatre heures plus tard après avoir reçu une lettre de la fille de Marielle Franco, Luyara Santas.

Quatre jours après l’assassinat de l’activiste, sa fille Luyara de 19 ans, a écrit « une lettre affectueuse » au pape François, rapporte Lucas Scherer, de la Fondation argentine Alameda qui a fait l’intermédiaire entre Rio et le Vatican. Quand le pape a appelé, la jeune fille n’était pas là. Mais le pape est tombé sur la mère de Mariella, Marinette, à qui il a « exprimé sa solidarité et son affection », explique Lucas Scherer.

Une lettre de la fille, poursuit-il, « était très courte et très simple » : « Luyara lui racontait « le déchirement » qu’elle avait ressenti dans son âme à la mort de sa mère, laquelle dénonçait les abus commis par la police contre les habitants des bidonvilles. Et elle lui demandait de prier pour elle, afin que le Seigneur lui donne la force d’aller de l’avant. »

C’est Gustavo Vera, président de la Fondation Alameda et vieille connaissance de Jorge Mario Bergoglio, qui a fait parvenir la lettre à « l’ami pape ».

Après l’assassinat de Marielle Franco, plusieurs manifestations ont été organisées en Amérique Latine pour réclamer justice. Une récente enquête a révélé que les balles utilisées pour tuer Marielle appartenaient à la police.

 Avec une traduction d’Océane Le Gall

 

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel