Faire un don
National Martyrs’ Memorial de Savar, Bangladesh © L'Osservatore Romano

National Martyrs’ Memorial de Savar, Bangladesh © L'Osservatore Romano

Bangladesh : les deux haltes du pape à son arrivée

Hommage à ceux qui se sont battus pour la justice et la paix

En arrivant au Bangladesh, deuxième étape de son 21e voyage apostolique international après la Birmanie, ce 30 novembre 2017, le pape François a fait deux haltes après son atterrissage à l’aéroport de Dacca : il a rendu hommage à ceux qui sont morts pour l’Indépendance et au Père fondateur de la Nation.

L’avion du pape, en provenance de Rangoun, a atterri sur le sol bangladais aux environs de 15h heure locale (10h à Rome). Après un accueil festif, le pape a rejoint en voiture le National Martyr’s Memorial de Savar, à quelques kilomètres de la capitale, qu’il a visité à 16h (11h à Rome). Devant le monument dressé en mémoire de ceux qui se sont battus pour l’Indépendance d’avec le Pakistan, en 1971, durant la « guerre de libération » qui a fait près de trois millions de morts, le pape a déposé une couronne de fleurs.

Puis il a signé le Livre d’Or : « En mémoire de tous ceux qui ont donné leurs vies alors que la nation naissait, puisse le peuple du Bangladesh œuvrer sans se lasser pour la justice et le bien commun », a-t-il écrit en anglais.

Le pape François a ensuite planté un arbre, qu’il a arrosé, dans le “Jardin de la paix”, avant de se rendre au Bangabandhu Memorial Museum pour rendre hommage au “Père de la Nation” Sheikh Mujibur Rahman. A son arrivée à 16h45 heure locale (11h45 à Rome), le pape a été accueilli par des membres de la famille du premier président du Bangladesh, assassiné en 1975.

En présence d’une garde d’honneur, le pape s’est recueilli devant le mémorial, a déposé une couronne de fleurs rouges et blanches et a signé le Livre d’Or, souhaitant « que le Tout Puissant accorde le repos éternel à Sheikh Mujibur Rahman et à tous ceux qui son morts, et qu’il accorde au Bangladesh l’unité et la paix durable ».

Peu après au palais présidentiel, où le pape a rencontré les autorités du pays, il a salué la mémoire de Sheikh Mujibur Rahman : « Le Président, Sheikh Mujibur Rahman… a imaginé une société moderne, pluraliste et inclusive, dans laquelle chaque personne et chaque communauté pourrait vivre dans la liberté, la paix et la sécurité, avec le respect de la dignité innée et de l’égalité des droits de tous. L’avenir de cette jeune démocratie et la santé de sa vie politique sont essentiellement liés à la fidélité à cette vision fondatrice. »

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel