Faire un don
Mgr Enrique Angelelli @ Domaine public

Mgr Enrique Angelelli @ Domaine public

Argentine: 42e anniversaire du martyre de Mgr Enrique Angelelli

Vers la béatification de l’évêque et de ses 3 compagnons

Les célébrations du 42e anniversaire du martyre de quatre Argentins – un évêque, Mgr Enrique Angelelli, deux prêtres, P.Carlos Murias et P.Gabriel Longueville, et un laïc, Wenceslao Pedernera – ont commencé le 17 juillet 2018 dans la ville de Chamical, dans la province et le diocèse de La Rioja, en Argentine, indique l’agence vaticane Fides du 17 juillet.

Le 8 juin dernier, le pape François a signé le décret reconnaissant leur martyr in odium fidei ouvrant ainsi la voie à leur prochaine béatification.

Les célébrations ont débuté au soir du 17 juillet dans la paroisse du Sauveur de Chamical par une soirée culturelle. Le lendemain ont eu lieu les pèlerinages sur les lieux du martyre, la Crypte des Martyrs de l’église paroissiale a été bénie et à midi a été célébrée une messe.

Le diocèse de Cruz del Eje, dont était originaire le père Carlos Murias, a aussi invité ses fidèles à participer aux célébrations de Chamical « pour mieux connaître sa vie et son œuvre et afin que, lorsque nous connaîtrons la date de sa béatification, nous la vivions comme un don de Dieu à notre terre et à tout le département de Minas ».

Mgr Enrique Angelelli (1923-1976), évêque de La Rioja, ne cachait jamais sa contrariété à la dictature du général Videla. Il est mort dans un accident de la route maquillé le 4 août 1976. En 2014, 38 ans après, deux officiers supérieurs en retraite – qui avaient, selon un témoin, achevé par balles Mgr Angelelli après le simulacre d’accident – ont été condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité pour son homicide.

Le père Carlos Murias, jeune franciscain natif de Cordoba, œuvrait dans le diocèse de La Rioja, d’où l’évêque l’avait envoyé à Chamical parmi les pauvres. Le 18 juillet 1976, un groupe d’hommes se présentant comme agents de police, l’avait enlevé en compagnie du curé de Chamical, le père Gabriel Longueville, prêtre fidei donum français qui avait refusé de le laisser partir seul et a choisi de l’accompagner. Leurs corps ont été retrouvés deux jours plus tard atrocement torturés avant d’être fusillés.

Wenceslao Pedernera, paysan et organisateur du Mouvement rural catholique, a été assassiné à son domicile par quatre hommes cagoulés le 25 juillet 1976.

 

 

 

 

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel