Faire un don
Angélus de Panama @ Vatican Media

Angélus de Panama @ Vatican Media

Angélus: prière pour les Philippines, le Brésil, le Mexique, la Colombie, et le Venezuela

Le pape condamne la « haine terroriste »

Le pape François a prié pour les victimes des tragédies des Philippines, du Brésil, du Mexique, de Colombie et pour la situation au Venezuela, ce dimanche 27 janvier 2019, après l’angélus dominical, à la Casa Hogar Buen Samaritano de Panama, où il s’est rendu après la messe finale de la JMJ2019.

Brésil et Mexique

Pour le glissement de terrain du Brésil et pour l’explosion d’un oléoduc au Mexique, le pape a d’abord dit sa proximité et son affection: « Je désire exprimer mes condoléances pour les tragédies qui ont frappé les Etats de Minas Gerais, au Brésil, et l’Etat de Hidalgo, au Mexique. Je confie à la miséricorde de Dieu toutes les personnes qui ont perdu la vie, et en même temps, je prie pour les blessés et j’exprime mon affection et ma proximité spirituelle à leurs familles, et à toute la population. »

Crise du Venezuela

Le pape a souhaité une issue « pacifique » pour le Venezuela où un président auto-proclamé, mercredi dernier, 24 janvier, Juan Guaido, qui est président du Parlement vénézuélien, affronte le président Nicolas Maduro, sur fond d’années de crise politique, sociale et humanitaire: « Ici, au Panama, j’ai beaucoup pensé au peuple du Venezuela auquel je me sens particulièrement uni ces jours-ci. Devant la grave situation qu’il traverse, je demande au Seigneur que l’on cherche et que l’on arrive à une solution juste et pacifique pour surmonter la crise, respecter les droits humains, et en désirant seulement le bien de tous les habitants du pays. je vous invite à prier en plaçant cette intention de prière sous la protection de Notre Dame de Coromoto, patronne du Venezuela. » Le pape a également publié un tweet sur ce thème: « Ici au Panama j’ai pensé au peuple vénézuélien dont je me sens particulièrement proche ces temps-ci. Face à la grave situation qu’il traverse, je vous invite à prier afin que soit trouvée une solution juste et pacifique. »

Attentat terroriste aux Philippines

Le pape a condamné l’attentat qui a frappé les chrétiens des Philippines, ce 27 janvier, faisant au moins 18 morts, et il a prié pour la conversion des violents: « Nous confions  au Christ et à la Vierge Marie aussi les victimes de l’attentat terroriste perpétré ce dimanche dans la cathédrale de Jolo, aux Philippines, alors que l’on célébrait l’eucharistie. J’exprime à nouveau ma plus ferme réprobation pour cet épisode de violence qui endeuille de nouveau cette communauté chrétienne, et j’élève mes prières pour les défunts et pour les blessés. Que le Seigneur, Prince de la paix, convertisse le coeur des violents et accorde aux habitants de cette région une coexistence sereine. »

le pape a repris ces propos dans un tweet: « Prions pour les victimes de l’attentat terroriste dans la cathédrale de Jolo aux Philippines. Que le Seigneur, prince de la paix, convertisse le cœur des violents et concède une coexistence sereine aux habitants de cette région. »

Les cadets assassinés en Colombie

Le pape a ensuite nommé un à un les jeunes étudiants de l’école de police nationale « General Santander » de Bogota (Colombie) victimes de l’attentat à la voiture piégée, jeudi 17 janvier: 21 personnes ont été tuées et 68 autres blessées, indiquait L’Osservatore Romano du 19 janvier.

« En ce dernier jour de la Journée de la jeunesse », le pape a voulu confier, comme intention de prière de la messe, les jeunes élèves – hommes et femmes – de l’école des cadets de police « Général Francisco de Paola Santander », en Colombie « assassinés par la haine terroriste ».

Les pape les a nommés en demandant à l’assemblée – comme c’est la tradition dans cet institut – de répondre « présent » pour signifier que les défunts sont « présents devant Dieu »: « Nous te demandons Seigneur de leur donner ta paix et au peuple colombien donne aussi ta paix. Amen. »

Auparavant, le pape avait demandé de se souvenir de la Journée internationale de la mémoire de la Shoah.

Dimanche après midi, à 16h 30, heure locale (22h30 à Rome), le pape François va rencontrer les jeunes bénévoles de la JMJ avant de partir pour l’aéroport et s’envoler pour Rome, vers 18h15 (minuit et quart à Rome). Il est attendu à l’aéroport de Rome-Ciampino à 11h50, demain, lundi 28 janvier.

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel