Faire un don
Audience générale du 8 janvier 2020 © Vatican Media

Audience générale du 8 janvier 2020 © Vatican Media

Amérique : le pape encourage à promouvoir « une authentique culture de la rencontre »

Message au Congrès interaméricain d’éducation catholique

Le pape François encourage ceux qui ont des responsabilités dans les écoles catholiques à réfléchir sur les défis à affronter pour promouvoir « une authentique culture de la rencontre » afin qu’elle soit « une proposition d’espérance et de confiance pour notre temps ».

C’est ce que le pape a écrit dans un message – signé par le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin – aux participants au Congrès interaméricain d’éducation catholique qui se tient du 8 au 12 janvier 2020 à Santiago du Chili (Chili), indique Vatican News.

En intervenant au Congrès, sœur Gloria Liliana Franco Echeverri, présidente de la Conférence des religieux latino-américains et caraïbiques (Clar) a rappelé que, « par son témoignage, le pape François ne se lasse pas de semer ». Le leadership auquel le pape invite, a-t-elle ajouté, « est celui du Bon pasteur ».

Organisé par la Confédération interaméricaine pour l’éducation catholique, le congrès s’est ouvert avec la messe présidée par le président de la Conférence épiscopale du Chili, Mgr Santiago Silva Retamales.

Dans son homélie, il a affirmé que le Christ devait rester « la source principale » pour les éducateurs : « Nous sommes des disciples du Seigneur, qui veulent avoir une influence sur l’éducation, a-t-il dit, non pas d’une idéologie, non pas d’une morale ou d’un dogme, mais d’une personne qui exige de nous une rencontre avec lui. »

À son tour, Mgr Óscar Pérez Sayago, secrétaire général du Congrès interaméricain d’éducation catholique, a rappelé que la mission de cet organisme était « d’encourager l’évangélisation des peuples d’Amérique à travers l’éducation ».

Dans son intervention, l’évêque de Temuco, Mgr Héctos Vargas, a souligné qu’il fallait « promouvoir une nouvelle présence de leaders catholiques dans les nouveaux domaines de la vie humaine ». Pour cela, il faut « de nouvelles méthodes qui permettent de forger des alternatives qui visent toujours le bien possible, avec une claire identité sociale chrétienne ».

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel