Académie des sciences: un séminaire pour édifier une « culture de l’eau »

A l’audience générale, le pape plaide pour cette « très belle » ressource

Eau © casinapioiv.va

Eau © casinapioiv.va

Un séminaire sur « le droit humain à l’eau » est organisé à l’Académie pontificale des sciences, au Vatican, les 23 et 24 février 2017. L’initiative entend encourager une « culture de l’eau », expliquent les organisateurs. La veille de l’événement, à l’audience générale, le pape avait dénoncé : « L’eau nous donne la vie, nous aide en tout mais pour exploiter les minéraux, on contamine l’eau… ».

Le séminaire, annonce un communiqué, « se propose de créer un espace interdisciplinaire » pour formuler des propositions afin de « réaliser des politiques publiques dans la gestion de l’eau et des services hygiéno-sanitaires ». Une initiative qui demande la contribution de la science, de la culture et de la politique.

Pour l’Académie pontificale des sciences, les efforts pour la protection et la gestion de l’eau peuvent contribuer à la paix et à la prévention des conflits, en soulignant « que les intérêts politiques et économiques ne doivent pas prévaloir sur la vie humaine ».

Lors de sa catéchèse hebdomadaire du 22 février, le pape a évoqué la question de l’eau : « Quand il se laisse prendre par l’égoïsme, l’être humain finit par ruiner même les plus belles choses qui lui ont été confiées. Et c’est ce qui s’est passé aussi pour la création. Pensons à l’eau. L’eau est une très belle chose et tellement importante ; l’eau nous donne la vie, nous aide en tout mais pour exploiter les minéraux, on contamine l’eau, on salit la création et on détruit la création ».

Alors qu’en 2014, selon l’Organisation mondiale de la santé, quelque 748 millions de personnes n’avaient pas encore accès à l’eau potable, le Vatican rappelle qu’il s’agit d’un « droit qui n’admet pas de discorde » et d’une « condition essentielle pour une vie digne ». Il encourage la mise en oeuvre de « mécanismes juridiques, techniques, sociaux et politiques qui permettent la construction d’une authentique ‘culture de l’eau’ ».

« La protection des ressources hydriques, l’éducation à la protection de l’eau et l’accès à l’eau… devraient devenir une priorité dans les agendas des gouvernements », insiste l’Académie des sciences qui déplore que de nombreuses constitutions locales ne prévoient pas encore le droit à l’eau.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!