Faire un don
Card. Ouellet et Card. Müller - Zenit - HSM

Card. Ouellet et Card. Müller - Zenit - HSM

Abus : les pasteurs doivent inviter les personnes qui ont souffert à se manifester

Déclaration du card. Ouellet à Poznan

Pour lutter contre les abus sexuels, le cardinal Marc Ouellet a affirmé que « les pasteurs … doivent non seulement écouter, mais aussi inviter les personnes qui ont souffert à se manifester, parce que ces blessures-là, si elles ne sont pas exprimées, elles demeurent, elles détruisent la vie ».

« Il faut aussi que les personnes expriment en toute liberté leur colère, leur insatisfaction, leur frustration, a dit le préfet de la Congrégation pour les évêques.  Et c’est la voie pour que ces problèmes soient traités. »

Le cardinal québécois a fait cette déclaration à une conférence de presse qui s’est tenue dans le cadre de l’assemblée plénière du Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE), à Poznan, en Pologne (13-16 septembre), indique Vatican News du 16 septembre 2018. Les participants à l’assemblée se sont exprimés sur le thème L’esprit de solidarité de l’Europe (Europe’s Spirit of Solidarity).

Après « les dernières décennies » de « souffrances » et de « conséquences d’abus sexuels, en particulier de la part du clergé », a poursuivi le cardinal Ouellet, « étant donné que les dommages sont énormes, il y a un travail de réparation, de réconciliation qu’il faut porter en avant ». Mais ce travail doit avoir « une dimension psychologique et aussi spirituelle et aussi de réconciliation », a-t-il estimé.

Le préfet a exprimé sa solidarité avec le pape François qui a envoyé une lettre au peuple de Dieu fin août. Il a aussi reconnu qu’il fallait faire plus en matière de formation des prêtres : une plus grande participation des femmes dans l’enseignement dans les séminaires pourrait assurer un meilleur équilibre affectif.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel