Mgr Peter B. Wells, nonce apostolique en Thaïlande, au Cambodge et au Laos, le 11 juin à Bangkok. © Caritas Asia

Mgr Peter B. Wells, nonce apostolique en Thaïlande, au Cambodge et au Laos, le 11 juin à Bangkok. © Caritas Asia

Conférence régionale Caritas Asie 2024

Print Friendly, PDF & Email

Les participants appellent à agir pour la dignité humaine

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le 11 juin à Bangkok, près d’une centaine de représentants de 25 organisations membres de Caritas Asie ont participé à la Conférence régionale Caritas Asie 2024, qui a eu lieu dans la capitale thaïlandaise sur le thème « Répondre au cri des pauvres et au cri de la terre ». La messe d’ouverture était présidée par Mgr Wells, nonce apostolique, qui a appelé les organisations Caritas à travers l’Asie à « continuer d’être une force pour le bien » face aux souffrances et aux crises profondes qui frappent la région.

« Ensemble, nous pouvons répondre aux cris de notre monde. Nous pouvons être le changement qui apporte la guérison à la terre et la dignité aux pauvres », a déclaré Mgr Peter B. Wells, nonce apostolique en Thaïlande et au Cambodge et délégué apostolique au Laos. Son message retentissant a résonné profondément durant la messe d’ouverture de la Conférence régionale Caritas Asie 2024, qui a eu lieu le 11 juin à Bangkok, la capitale thaïlandaise.

La conférence, qui rassemblait des représentants de 25 organisations membres à travers l’Asie centrale, de l’Est, du Sud et du Sud-Est, était particulièrement consacrée à soutenir des communautés résilientes et inclusives pour atteindre les objectifs de Caritas Internationalis (une confédération catholique de plus de 160 organisations membres basées presque partout dans le monde).

En Asie, les organisations membres tentent de répondre aux catastrophes, de promouvoir le développement humain intégral et de plaider contre la pauvreté et les conflits, en agissant au niveau local (paroisses), diocésain, national, régional et international. Ensemble, unies sous l’égide de Caritas Asie, les organisations asiatiques de la confédération forment un réseau vital de développement social au sein de l’Église catholique sur le continent.

 

Engagement de Caritas Asie à être un rayon d’espoir et un catalyseur de changement
La messe d’ouverture de la Conférence régionale Caritas Asie 2024, le 11 juin en Thaïlande.
La messe d’ouverture de la Conférence régionale Caritas Asie 2024, le 11 juin en Thaïlande.
© Caritas Asie

Le père Edwin A. Gariguez, ancien secrétaire exécutif de Caritas Philippines et principal intervenant, a notamment prononcé un discours sur le thème de la journée : « Répondre au cri des pauvres et au cri de la terre pour des communautés résilientes et inclusives. » Des personnalités importantes du réseau Caritas, dont M. Alistair Dutton, secrétaire général de Caritas Internationalis, Mgr Isao Kikuchi (archevêque de Tokyo), président, le père Pairat Sriprasert, hôte local de la conférence, et le Dr Benedict Alo D. Rozario, président de Caritas Asie, sont également intervenues durant la rencontre.

Chacun a souligné le rôle critique de Caritas afin de défendre la justice sociale, l’intendance de l’environnement et la dignité de tous. Au cours de la conférence, les participants étaient invités à divers débats et ateliers destinés à renforcer la capacité collective à répondre aux défis interconnectés liés à la pauvreté et à la durabilité environnementale. L’évènement était aussi une façon de souligner l’engagement de Caritas Asie à être un rayon d’espoir et un catalyseur de changement dans un monde en proie à de profondes crises sociales et écologiques.

 

« La mission de Caritas doit concrétiser la compassion de l’Église pour les pauvres »

De son côté, Mgr Wells a appelé toutes les organisations Caritas à travers l’Asie à « continuer d’être une force pour le bien » face aux souffrances dans le monde. Le prélat a lancé cet appel devant une centaine de membres de 25 organisations Caritas. Durant son homélie, à l’occasion de la messe d’ouverture de la conférence régionale, il a rappelé aux volontaires et aux travailleurs de Caritas qu’ils sont « le sel de la terre, la lumière du monde ».

Il a souligné les urgences auxquelles ils sont confrontés, et qui demandent une réponse. « La pollution blesse la beauté de la terre, les changements climatiques troublent son équilibre, et l’écosystème semble près de vaciller », a-t-il ajouté en soulignant que les plus affectés sont les plus pauvres, « souvent ignorés et confrontés à l’indifférence ». Cependant, il a assuré que « notre Dieu est plus grand que tous ces obstacles », touten appelant à agir concrètement. « Que vos actions soient cette lumière, un témoignage de ce que l’amour du Christ peut transformer. »

Le secrétaire général de Caritas Internationalis, Alistair Dutton, est aussi intervenu pour affirmer que la couverture médiatique internationale de la guerre en Ukraine ou du conflit en Terre Sainte a laissé de côté d’autres crises oubliées comme la guerre civile en Birmanie ou l’urgence humanitaire des réfugiés Rohingyas au Bangladesh. « Nous sommes chargés de répondre à ces crises, en nous assurant que tous ceux qui sont dans le besoin soient visibles et soutenus, quelle que soit leur situation géographique ou l’étendue de la crise qu’ils traversent. » « La mission de Caritas, enracinée dans l’Évangile, va au-delà de l’aide humanitaire, il s’agit de concrétiser la compassion de l’Église pour les pauvres », a-t-il ajouté.

(Avec RVANews)

Share this Entry

AD EXTRA

« Allez ! De toutes les nations faites des disciples » (Mt 28, 19). AD EXTRA signifie « au loin » en latin, le terme désigne les missionnaires envoyés porter l’Evangile loin de chez eux. Fondée par les Missions Etrangères de Paris, congrégation catholique, AD EXTRA est la première plateforme de réflexion et de dialogue autour des questions sur la mission ad extra. Retrouvez toutes les informations sur le site internet.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel