Mgr Ivan Jurkovic @YouTube/OPTICrkovic @YouTube

Mgr Ivan Jurkovic @YouTube/OPTIC

ONU : «Le Saint-Siège souhaite réaffirmer la centralité de la personne humaine»

Print Friendly, PDF & Email

Mgr Ivan Jurkovic au Forum mondial sur les réfugiés

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

« Le Saint-Siège souhaite réaffirmer le caractère central de la personne humaine, ainsi que les principes de solidarité, d’humanité et de non-refoulement qui sous-tendent le régime de protection international », a déclaré Mgr Ivan Jurkovic au Forum mondial sur les réfugiés.

Le nonce apostolique et l’observateur permanent du Saint-Siège aux Nations Unies et à d’autres organisations internationales à Genève est intervenu au Débat général sur le partage de la charge et des responsabilités, le 18 décembre 2019, à Genève (Suisse).

Mgr Jurkovic encourage les États à respecter pleinement leurs engagements, en renforçant la coopération internationale et le partage des charges. »

Le nonce apostolique a souligné qu’ « en tant que famille de nations, nous partageons un destin et un foyer communs » : « Lorsque les États hôtes qui reçoivent un afflux important de réfugiés sont laissés seuls, il est inévitable que les réfugiés ne reçoivent pas toujours l’accueil qu’ils méritent ». Par conséquent, « nous ne pouvons pas abandonner les communautés d’accueil », a ajouté le nonce.

Mgr Jurkovic a appelé les États donateurs à un engagement « complémentaire » : « Le partage des responsabilités et la coopération internationale ne peuvent se limiter à la fourniture de ressources financières aux États hôtes, a-t-il expliqué. Cela devrait également inclure un engagement complémentaire de réinstallation et d’intégration locale des États donateurs. »

Le nonce apostolique a évoqué le Pacte mondial sur les réfugiés pour la santé et l’éducation, « deux domaines, a-t-il noté, dans lesquels l’Église catholique, à travers ses nombreuses institutions, est activement engagée ». « L’accès à l’éducation et aux soins de santé, a souligné Mgr Jurkovic, inspire l’espoir et permet aux réfugiés de chercher un travail valorisant, les aidant à s’intégrer dans les sociétés qui les accueillent. » Il a ajouté que cela « est particulièrement vrai pour les jeunes réfugiés, qui représentent la moitié de la population réfugiée ».

Le Saint-Siège « salue les nombreuses promesses » faites pour l’éducation des jeunes réfugiés, a réaffirmé le nonce : « L’accès à une éducation de qualité dès les premiers stades du déplacement protège nos jeunes contre la traite des êtres humains, le travail forcé et d’autres formes d’esclavage. »

Pour sa part, la délégation du Saint-Siège a été « heureuse d’annoncer que le pape François lancera l’année prochaine un Pacte mondial pour l’éducation pour renforcer l’engagement de l’Église en faveur d’une éducation ouverte et inclusive ». De même, le Saint-Siège « continuera d’insister pour que le droit de jouir du plus haut état de santé possible ne soit pas négociable », a dit le nonce apostolique.

Dans son intervention, Mgr Jurkovic a aussi rappelé que « les statistiques » sur les réfugiés « sont bien connues » et que « la réalité des tragédies humaines de la crise des réfugiés est évidente ». « Notre première tâche, a-t-il dit, est de mettre des visages sur ces chiffres et ces statistiques. Ce n’est qu’alors que nous pourrons lutter contre l’indifférence et commencer à assumer la responsabilité des crises qui affligent notre époque. »

Share this Entry

Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel