"Le Carême, propice à un examen intérieur dans la sincérité et dans la vérité"

Print Friendly, PDF & Email

Angélus du 22 février

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Jeudi 26 février 2004 (ZENIT.org) – « Le Carême, un temps propice pour un examen intérieur dans la sincérité et dans la vérité », titre L’Osservtore Romano en langue française du 24 février qui publie cette traduction des paroles de Jean-Paul II à l’angélus de dimanche dernier, 22 février, fête de la Chaire de Pierre.

1. Aujourd’hui, 22 février, est célébrée la fête liturgique de la Chaire de saint Pierre, qui met en lumière le ministère particulier, confié par le Seigneur au Chef des Apôtres, de confirmer et de guider l’Eglise dans l’unité de la foi. C’est ce en quoi consiste le ministerium petrinum, ce service particulier que l’Evêque de Rome est appelé à rendre à tout le peuple chrétien. Une mission indispensable, qui ne s’appuie sur aucune prérogative humaine, mais sur le Christ lui-même, en tant que pierre angulaire de la communauté ecclésiale.

Prions afin que l’Eglise, dans la variété des cultures, des langues et des traditions, croie et professe de façon unanime les vérités de foi et de morale transmises par les Apôtres.

2. Très chers frères et soeurs, pour prendre conscience de l’Eglise comme mystère d’unité, nous devons fixer notre regard sur le Christ. Et le Carême, que nous commencerons Mercredi prochain avec le rite austère et significatif de l’imposition des Cendres, constitue un temps privilégié pour intensifier cet engagement de conversion au Christ. L’itinéraire quadragésimal deviendra ainsi une occasion propice pour un examen de soi dans la sincérité et dans la vérité, pour remettre de l’ordre dans sa propre vie et dans les relations avec les autres et avec Dieu. « Convertissez-vous et croyez à l’Evangile » (Mc 1, 15). Telle est l’invitation de la liturgie qui nous accompagnera au cours des prochaines semaines jusqu’aux célébrations de Pâques.

3. Que la Vierge Marie Mère de Dieu, nous soutienne sur ce chemin spirituel exigeant. Qu’elle nous rende dociles à l’écoute de la Parole de Dieu, qui nous pousse à la conversion personnelle et à la réconciliation fraternelle. Que Marie nous guide vers la rencontre avec le Christ dans le Mystère pascal de sa mort et de sa résurrection.

A l’issue de la prière de l’Angélus, Jean-Paul II ajoutait:

Je souhaite à tous un bon Dimanche.

(©L’Osservatore Romano – 24 février 2004)

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel