Le pape appelle les Brigittines à être des "spécialistes de l'esprit"

Print Friendly, PDF & Email

A l’occasion du IX Chapitre Général de l’Ordre

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, lundi 9 février 2004 (ZENIT.org) – Le pape Jean-Paul II a appelé les Sœurs Brigittines, ce lundi, à être des « spécialistes de l’esprit » pour incarner fidèlement le charisme de la radicalité évangélique et de l’unité et être partout d’infatigables constructrices du « grand œcuménisme de la sainteté ».

Le pape a reçu ce matin les 70 sœurs qui ont participé au IX Chapitre Général de l’Ordre du Saint Sauveur de Sainte Brigitte. Fondé en 1370 par sainte Brigitte, en Suède, l’Ordre compte actuellement environ 600 sœurs et 45 maisons à travers le monde.

Elizabeth Hesselblad, béatifiée par Jean-Paul II en l’an 2000, reconstitua l’Ordre en 1911, récupérant la tradition contemplative, la célébration solennelle de la liturgie, l’apostolat et l’engagement constant en faveur de l’unité des chrétiens.

Dans son allocution le pape a d’abord repris le thème du chapitre général : « Retourner aux racines…pour un renouveau de la vie religieuse », rappelant que « tout renouveau authentique exige un sage retour à l’esprit des origines ».

« Vous êtes appelées avant tout à être « des spécialistes de l’esprit », des âmes remplies du feu de l’amour divin, contemplatives et consacrées sans cesse à l’oraison », a déclaré le pape.

« Vous ne pourrez incarner fidèlement à notre époque le charisme de la radicalité évangélique et de l’unité, hérité de la bienheureuse Elizabeth Hesselblad, que si vous êtes des « spécialistes de l’esprit » comme le fut sainte Brigitte », a-t-il affirmé.

« J’ai écrit dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte, que le grand défi du troisième millénaire est de « faire de l’Église la maison et l’école de la communion » et que pour cela, il faut « promouvoir une spiritualité de la communion », a poursuivi le pape. Je vous demande, chères sœurs, d’être partout des constructrices infatigables du « grand œcuménisme de la sainteté » ».

« Votre action œcuménique est particulièrement appréciée, car elle concerne des nations du nord de l’Europe, où la présence des catholiques est plus faible et où il est important de promouvoir le dialogue avec les frères d’autres Confessions chrétiennes », a-t-il déclaré.

Le Saint Père a salué spécialement l’abbesse générale, la mère Tekla Famiglietti, qui vient d’être reconduite dans ses fonctions pour six ans. Elle est abbesse générale depuis 24 ans.

La religieuse a déclaré au pape: « Notre amour inconditionnel pour votre personne, Saint Père, et notre fidélité sans limite à l’Eglise et au Magistère peuvent être objet de jalousies et de machinations diaboliques » mais « rien ni personne ne pourra rompre la profonde communion et la solide unité entre toutes les sœurs de l’Ordre, et nous éloigner de vous, Sainte Père, et de l’Eglise ».

Le 28 janvier dernier, la Curie générale des Brigittines a démenti les accusations publiées par un quotidien de Rome sur des prétendus mauvais traitements subis par des novices de l’Abbaye de Farfa, située près de Rome.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel