Etats-Unis: L'embryon et le fœtus reconnus "sujets humains"

Print Friendly, PDF & Email

Protection due lors d’expériences et de recherches médicales

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Mercredi 6 novembre 2002 (ZENIT.org) – En ajoutant l’embryon et le foetus à la liste des « sujets humains » dont le bien-être doit être considéré lors d’expériences et recherches médicales, l’administration Bush reconnaît dans le cadre de la recherche, les mêmes droits à l’embryon et au foetus qu’aux enfants et aux adultes, indique la revue de presse de la Fondation Jérôme Lejeune (genethique.org).

Cette recommandation a été donnée par le « National Human Research Protections Advisory Committee » (Comité de conseil national de la recherche et de la protection humaine) au « Department of Health and Human Services » (Département de la santé et des services humains).

Ken Connor, président du « Family Research Council » (Conseil de recherche de la famille), a applaudi cette décision qui reconnaît l’humanité de l’embryon.

Il a rappelé que c’est un simple fait scientifique et non une question de politique ou d’idéologie morale. Pour lui, les considérations politiques et idéologiques ne devaient pas voler à l’embryon la protection qui lui est due en tant qu’être humain.

Ses termes exacts en anglais sont: « It’s a simple fact of science, not a question of political or moral ideology. The consideration of political and moral ideology should not be used to rob the embryo of the protection which is due as human being ».

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel