"La crédibilité de l´Eglise dépend beaucoup de son action caritative"

Print Friendly, PDF & Email

Intervention de Mgr Paul Josef Cordes, président du Conseil Pontifical Cor Unum

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

ROME, lundi 25 février 2002 (ZENIT.org) – « La charité et le volontariat pour le troisième millénaire »: c´est le thème d´un congrès organisé par l´Université Catholique San Antonio, à Murcia, en Espagne en collaboration avec le Conseil Pontifical « Cor Unum ». Le congrès s´est terminé hier dimanche, par une célébration eucharistique présidée par Mgr Paul Josef Cordes, président de Cor Unum.

Au cours de son homélie, Mgr Cordes a déclaré que le volontariat chrétien naît de l´expérience de la transfiguration du Christ « qui descend du Thabor pour entrer dans les profondeurs de la vie quotidienne », imitant l´amour du Christ souffrant.

Dans des déclarations à la presse, l´archevêque allemand a expliqué que « la crédibilité de l´Eglise dépend beaucoup de l´action caritative et de l´action d´amour des chrétiens ». Il a insisté sur l´importance, pour des volontaires, de « proclamer l´Evangile de façon crédible ».

Mgr Cordes a expliqué que les associations humanitaires avaient beaucoup tendance à se « séculariser ». « Nous essayons de les orienter vers les racines du christianisme », a-t-il déclaré.

Le président de Cor Unum a précisé que « dernièrement, c´est en quelque sorte devenu une mode de donner des aides, même de la part d´entreprises à but lucratif, qui se sont rendues compte de la rentabilité de ces actions ». Il a expliqué que le christianisme devait révélé son identité dans les grandes agences d´aide « pour être reconnaissable », et que l´on puisse faire la différence.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel