Yémen: le Saint-Siège salue la libération du p. Tom Uzhunnalil

Il sera hébergé à Rome pour quelque temps

© TOM UZHUNNALIL / FACEBOOK

Le Saint-Siège a salué, ce mardi soir 12 septembre 2017, la libération du père Tom Uzhunnalil, salésien indien enlevé le 4 mars 2016 à Aden, au Yémen, dans le cadre d’une attaque de djihadistes durant laquelle sont mortes 16 personnes dont 4 religieuses des Missionnaires de la Charité.

« Le Saint-Siège, peut-on lire dans un communiqué diffusé en fin de journée, remercie vivement ceux qui ont tout mis en oeuvre pour sa libération, en particulier Sa Majesté le Sultan d’Oman et les Autorités compétentes du Sultanat. »

Le religieux, précise le Vatican, sera hébergé pour quelques jours dans une communauté salésienne à Rome, avant de rejoindre l’Inde.

Dans des propos rapportés par l’agence vaticane Fides, Mgr Theodore Mascarenhas, secrétaire général de la Conférence épiscopale de l’Inde, a rendu hommage à « l’engagement personnel du pape François qui a dépensé toute son influence » pour la libération du prêtre.

« Nous rendons tout d’abord grâce à Dieu pour l’heureuse conclusion de cette affaire », a-t-il déclaré. « Il s’est agi d’une affaire très difficile à gérer et particulièrement délicate. Seule la Divine Providence et Sa bénédiction ont pu conduire à une heureuse conclusion. Des millions de personnes ont prié … pour la libération du père Tom Uzhunnalil, et nous pouvons aujourd’hui dire à tous : telle est la force de la prière. »

« Nous prions désormais pour une remise complète du père Tom Uzhunnalil, a dit le secrétaire général, certain qu’il pourra reprendre son ministère sacerdotal et pastoral, se dédiant à Dieu et à Son peuple. Sa libération est vraiment source d’une immense joie pour l’ensemble de l’Église en Inde. »

Il a aussi exprimé sa « profonde gratitude » à Mgr Paul Hinder, vicaire apostolique d’Arabie méridionale, sous la juridiction duquel se trouve le Yémen et le cardinal Baselios Cleemis Thottunkal, archevêque majeur des Syro-malankares et président de la Conférence épiscopale indienne, « qui, à chaque rencontre et en toute occasion, a rappelé au premier ministre indien l’urgence … de faire tout ce qui était possible afin de ramener chez lui le père Tom Uzhunnalil sain et sauf ».

« Nous ne pouvons pas oublier, a-t-il souligné, le recteur majeur et le provincial des salésiens de la province de Bangalore, pour leur patience et leur foi profonde. »

Mgr Mascarenhas a aussi remercié le gouvernement indien, « qui a mis en œuvre tous les efforts possibles en vue de la libération du père Tom Uzhunnalil », en exprimant son « immense gratitude au premier ministre, Narendra Modi, et au ministre des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, pour leur travail inlassable et persévérant ».

Avec Anne Kurian

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!