Faire un don
Bienheureux Salomon Leclerq, lasallefrance.fr

Bienheureux Salomon Leclerq, lasallefrance.fr

Venezuela: la prière du bienheureux Salomon obtient un miracle

Ce Frère des Ecoles chrétiennes sera bientôt canonisé

Mordue par un serpent venimeux, la jeune Maria Alejandra guérit de façon inexplicable du point de vue de la science actuelle: ce miracle est reconnu par Rome dû à la prière d’intercession du bienheureux français Salomon (Nicolas Leclercq), frère des Ecoles chrétiennes, martyr de la Révolution française (1745-1792) : il sera donc bientôt canonisé.

Le pape François a en effet autorisé, le 9 mai, la publication d’un décret de la Congrégation pour les causes des saints reconnaissant un miracle survenu au Venezuela.

Le Docteur Santiago Uson, vice-postulateur, raconte qu’il s’agit de la guérison inexpliquée de la petite Maria Alejandra Hernandez, résidente du Foyer du Hatillo. Elle fut mordue par un serpent très venimeux et est restée en vie, de façon inexplicable, malgré deux jours sans aucuns soins médicaux. A son arrivée à l’hôpital, les médecins voulaient amputer sa jambe blessée pour tenter de la sauver. Mais, de façon inattendue et rapidement, elle récupéra la santé et l’usage de sa jambe, comme si rien ne s’était produit.

Entre temps, les Sœurs, les enfants et les fidèles du Foyer, encouragés par Mgr Rafael Febres Cordero, suppliaient le bienheureux Frère Salomon, dont la statue avait été placée près de l’autel du Foyer.

Martyr sous la Révolution française

Né à Boulogne, le 14 novembre 1745, et entré au noviciat le 25 mars 1767, Frère Salomon était, en 1790, secrétaire du Frère Agathon, Supérieur général, rapporte le site des Frères des écoles chrétiennes.

Il refusa de prêter le serment de Constitution civile du clergé, un refus passible d’exil, d’emprisonnement et même de mort. La plupart des Frères refusèrent et durent abandonner leurs écoles et leurs communautés et se cacher, l’Institut n’ayant plus de statut légal.

Il vivait alors seul à Paris dans la clandestinité. Il reste de lui de nombreuses lettres qu’il écrivit à sa famille. La toute dernière date du 15 août 1792. Ce jour-là, il fut arrêté et emprisonné au Couvent des Carmes, avec de nombreux évêques, prêtres et religieux.

Le 2 septembre, les prisonniers furent massacrés à l’épée dans le couvent et son jardin. Le frère Salomon est le premier Frère des Ecoles chrétiennes martyr et aussi le premier à avoir été béatifié, le 17 octobre 1926, avec 188 de ses compagnons martyrs.

Sa fête est célébrée le 2 septembre, en même temps que celle des Frères martyrs des Pontons de Rochefort, morts 2 ou 3 ans plus tard.

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel