Un nouvel éclairage pour Sainte-Marie-Majeure, inauguré par le roi Juan Carlos Ier et la reine Sofia

Respect de l’environnement, économie et mise en valeur du patrimoine

Messe à Ste Marie-Majeure pour les 100 ans de l'Institut pontifical oriental © L'Osservatore Romano

Messe à Ste Marie-Majeure pour les 100 ans de l'Institut pontifical oriental © L'Osservatore Romano

Le roi Juan Carlos Ier d’Espagne et la reine Sofia inaugureront le nouvel éclairage de la basilique papale de Sainte-Marie-Majeure dans une semaine, vendredi 19 janvier 2018, à 17h, indique un communiqué du Gouvernatorat de l’État de la Cité du Vatican.

Il s’agit d’un éclairage à led qui conjugue une technologie avancée avec le respect pour l’environnement et qui permettra une économie de 80 pour cent: autrement dit les travaux allient écologie, économie et mise en valeur du patrimoine très ancien de la basilique.

Le roi Juan Carlo Ier reste très attaché à Rome, où il est né, en 1938. Il a abdiqué en faveur de son fils  Felipe en 2014. Il a connu les papes saint Jean XXII, saint Jean-Paul II et Benoît XVI, et il a rencontré le pape François à plusieurs reprises.

Le 19 avril dernier, un accord de collaboration a été signé pour le développement conjoint du projet d’éclairage entre la basilique papale de Sainte-Marie-Majeure, l’archiprêtre de la basilique papale, le cardinal Stanislaw Rylko, le Gouvernatorat de l’État de la Cité du Vatican et la Fundación Endesa, dans le cadre de son programme d’éclairages artistiques pour préserver le patrimoine culturel et artistique, précise la même source.

Les travaux ont commencé en juin 2017 sous la direction des services techniques du Gouvernatorat du Vatican.

La basilique, ses fresques et ses mosaïques, très anciennes, avaient été quant à elles restaurées à l’occasion du Grand jubilé de l’An 2000: l’éclairage nouveau permettra de mieux les mettre en valeur.

Le pape François devrait donc célébrer la messe avec ce le nouvel éclairage le dimanche 28 janvier, à 9h, à l’occasion de la Fête de la translation de l’icône de Marie « Salus Populi Romani ».

La basilique papale, sur la colline de l’Esquilin, non loin de la gare de Termini, abrite l’antique icône de Marie vénérée sous le vocable de « Salut du Peuple Romain ».

Cette icône de la Vierge à l’Enfant est de grandes dimensions et peinte sur un support de cèdre. Elle fait l’objet d’une dévotion particulière au moins depuis le XIIIe siècle, et elle se trouve dans la Chapelle Pauline (ou Borghese) de la basilique.

Le pape argentin y dépose un bouquet avant et après chacun de ses déplacements internationaux: il devrait s’y rendre avant et après son voyage au Chili et au Pérou (15-22 janvier).

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!