Une messe pour les 15 ans de la mort du card. vietnamien Van Thuân

Organisée par le Dicastère pour le service du développement humain intégral

François-Xavier Nguyên Van Thuân © vanthuanobservatory.org

François-Xavier Nguyên Van Thuân © vanthuanobservatory.org

Une messe solennelle d’action de grâce sera célébrée en l’honneur du décret sur les « vertus héroïques » du cardinal vietnamien François-Xavier Nguyên Van Thuân (1928-2002) et pour le 15e anniversaire de sa mort, annonce le Dicastère pour le service du développement humain intégral.

La cérémonie sera présidée par le cardinal Peter K. A. Turkson, préfet du Dicastère, et aura lieu le 15 septembre 2017, à 10h, à l’église de Santa Maria della Scala, à Rome. Le décret, signé par le pape François le 4 mai dernier, sera lu en italien et en vietnamien.

Le cardinal Van Thuân a été déclaré « vénérable », ce qui représente la première étape vers sa canonisation : la reconnaissance d’un miracle dû à son intercession ouvrirait ensuite la porte à la béatification.

Né le 17 avril 1928 à Huê, il a été ordonné prêtre en 1953 et a été  nommé évêque de Na Thrang en 1967.

François-Xavier Nguyên Van Thuân venait d’être nommé par le pape Paul VI évêque de Saigon lorsque la ville est tombée entre les mains des communistes du nord, en 1975.

Il a été emprisonné dès le 15 août de la même année et longtemps laissé dans des conditions d’abandon total. Puis transféré, enchaîné, au camp de « rééducation » de Vihn Quang, il y était resté en isolement pendant neuf ans.

Libéré le 21 novembre 1988, François-Xavier Nguyên Van Thuân a été nommé archevêque coadjuteur de Thành-Phô Chi Minh (Saigon), par le pape Jean-Paul II. En 1994, il a été appelé à occuper la charge de vice-président du Conseil pontifical « Justice et Paix », dont il est devenu le président en 1998.

Il a prêché la retraite de carême au pape Jean-Paul II et à la curie romaine en l’An 2000. Créé cardinal lors du consistoire du 21 février 2001, il est mort le 16 septembre 2002, à Rome.

Le pape Benoît XVI a évoqué sa foi et son courage dans son encyclique de 2007 sur l’espérance Spe salvi : « Durant treize années de prison, dans une situation de désespoir apparemment total, l’écoute de Dieu, le fait de pouvoir Lui parler, devint pour lui une force croissante d’espérance qui, après sa libération, lui a permis de devenir pour les hommes, dans le monde entier, un témoin de l’espérance – de la grande espérance qui ne passe pas, même dans les nuits de la solitude » (n. 32). « De ses treize années de prison, dont neuf en isolement, l’inoubliable cardinal Nguyên Van Thuân nous a laissé un précieux petit livre : Prières d’espérance. »

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!